Paul et virgini

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2716 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre est né le 19 janvier 1737 au Havre et est mort le 21 janvier 1814 à Eragny-sur-Oise. Il était un écrivain et un botaniste célèbre. Son oeuvre majeure a été Paul et Virginie.
Paul et Virginie est un roman de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, écrit en 1787. Paradygme du roman de la fin du XVIIIe siècle, il connut un immense succès qui dépassa lesfrontières.
Paul et virginie

Paul, fils d'une servante, et Virginie de bonne noblesse grandissent et s'aiment à l'ile Maurice. Virginie doit partir pour la France appelée par une parente. Les jeunes gens ne s'oublient pas. Mais au retour, le bateau, pris dans une tempête, coule et Virginie trouve la mort dans le naufrage. Paul ne lui survit pas.

Histoire

Paul et Virginie décrit l'histoirede deux enfants vivant sur l'île de France (future Île Maurice). Issus de deux familles différentes, Paul et Virginie sont élevés en commun comme frère et sœur, dans la splendeur naturelle des paysages tropicaux. Mais à l'adolescence, des sentiments amoureux naissent entre les deux personnages. La mère de Virginie décide alors de l'éloigner de Paul en envoyant sa fille étudier en France, laissantPaul à son chagrin. Plusieurs années après, Virginie annonce son retour sur l'île, mais le navire qui la ramène de France est pris dans une tempête et échoue sur les rochers sous les yeux de Paul. Celui-ci ne tarde pas à succomber à la douleur de sa perte.
Commentaire

Paul et Virginie décrit avec force les sentiments amoureux et la nostalgie du paradis perdu. L'auteur fut, dit-on inspiré parses amours déçues il expose dans ce roman sa vision pessimiste de l'existence. Ce roman est d'un registre pathétique.

Résumé du roman

Dans une plaine intérieure de l'Ile de France (la future île Maurice), le narrateur découvre les ruines de deux petites cabanes. Il rencontre un vieillard venant "à passer aux environs" et lui adresse la parole : " Mon père, lui dis-je, pourriez-vousm'apprendre à qui ont appartenu ces deux cabanes ?" Le vieil homme, à la fois conteur, témoin de ce paradis perdu, et unique survivant va lui conter l'histoire de Paul et Virginie : " Mon fils, ces masures et ce terrain inculte étaient habités, il y a environ vingt ans, par deux familles qui y avaient trouvé le bonheur."

Deux françaises, Mme de la Tour, la jeune veuve d'un aristocrate libertin, etMarguerite, une paysanne bretonne séduite et abandonnée ont fui la métropole et sont venus cacher leur déshonneur dans cette colonie française.

Elles mettent au monde, vers 1726, Virginie et Paul. Mme de la Tour, avec sa fille Virginie, et Marguerite, avec son fils Paul, sont aidées par un couple de noirs, Marie et Domingue. Les deux femmes unissent leur détresse et leur pauvreté et exploitent laterre. Leurs deux enfants grandissent comme frère et sœur : "Ainsi ces deux petits enfants, privés de tous leurs parents, se remplissaient de sentiments plus tendres que ceux de fils et de fille, de frère et de sœur, quand ils venaient à être changés de mamelles par les deux amies qui leur avaient donné le jour".

Les deux mères et leurs deux enfants goûtent sur cette île un bonheur simple quisemble vouloir effacer leurs malheurs passés. " Chaque jour était pour ces familles un jour de bonheur et de paix. Ni l'envie ni l'ambition ne les tourmentaient. Elles ne désiraient point au-dehors une vaine réputation que donne l'intrigue, et qu'ôte la calomnie; il leur suffisait d'être à elles-mêmes leurs témoins et leurs juges. "

Cette petite communauté connaît une existence paisible dans lasplendeur des paysages tropicaux. Paul et Virginie grandissent en parfaite harmonie avec la nature. Ils sont vertueux et candides : leur innocence les préserve du mal tant en actes qu'en pensée. Seule une lettre de la tante de la Mme de la Tour vient, en 1738, troubler momentanément leur bonheur. Cette lettre, en provenance de France, que la mère de Virginie espérait depuis plus de dix ans, ne...
tracking img