Paul verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8086 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cadre de l'échange linguistique[modifier]
D'après Roman Jakobson[1], « le langage doit être étudié dans toutes ses fonctions ». C'est-à-dire que le linguiste doit s'attacher à comprendre à quoi sert le langage, et s'il sert à plusieurs choses. « Pour donner une idée de ses fonctions, un aperçu sommaire portant sur les facteurs constitutifs de tout procès linguistique, de tout acte decommunication verbale, est nécessaire ». Les voici :
• Le message lui-même ;
• « Le destinateur envoie un message au destinataire » ;
• Le destinataire est censé recevoir le message ;
• « Pour être opérant, le message requiert d'abord un contexte auquel il renvoie (c'est ce qu'on appelle aussi, dans une terminologie quelque peu ambiguë, le "référent"[2]), contexte saisissable par ledestinataire[3], et qui est soit verbal, soit susceptible d'être verbalisé » ;
• « le message requiert un code, commun, en tout ou au moins en partie, au destinateur et au destinataire (ou, en d'autres termes, à l'encodeur et au décodeur du message) » ;
• « le message requiert un contact, un canal physique et une connexion psychologique entre le destinateur et le destinataire, contact quileur permet d'établir et de maintenir la communication ».
Les six fonctions de la communication telles que les identifie Roman Jakobson sont chacune liées à un de ces éléments.
Les fonctions du langage sont les suivantes :
• fonction expressive (expression des sentiments du locuteur)
• fonction conative (fonction relative au récepteur)
• fonction phatique (mise en place et maintiende la communication)
• fonction référentielle (le message renvoie au monde extérieur)
• fonction métalinguistique (le code lui-même devient objet du message)
• fonction poétique (la forme du texte devient l'essentiel du message)
Il considère d'ailleurs que ces fonctions « ne s'excluent pas les unes les autres, mais que souvent elles se superposent ». Le langage peut ainsi servir àplusieurs choses à la fois : maintenir le contact (fonction phatique) tout en prenant pour objet le code du message (fonction métalinguistique), par exemple, dans as-tu entendu ce que je t'ai dit ?.

La fonction expressive[modifier]

Il s'agit de la fonction relative à l'émetteur. Elle est utilisée par le destinateur pour informer le récepteur sur sa propre personnalité ou ses propres pensées :pour Jakobson, « elle vise à une expression directe de l'attitude du sujet à l'égard de ce dont il parle. Elle tend à donner l'impression d'une certaine émotion, vraie ou feinte ; c'est pourquoi la dénomination de fonction "émotive", proposée par Marty[4] s'est révélée préférable à "fonction émotionnelle"[5]. La couche purement émotive, dans la langue, est présentée par les interjections »[1].Jakobson donne pour exemple d'utilisation de la fonction expressive la répétition, quarante fois, de Segodnja večerom (« ce soir », en russe) par un acteur qui passait son audition chez Stanislavski. Chaque fois cet acteur devait varier l'intonation de ce soir selon une situation bien précise, imposée par Stanislavski ; pour que l'audition soit réussie, il fallait que l'auditoire reconnaissechacune de ces situations « à partir des changements dans la configuration phonique de ces deux simples mots ».
Dans un contexte informatique, la fonction expressive pourrait être remplie par des méta-informations ou métadonnées exprimant l'état psychologique de l'agent émetteur.

La fonction conative[modifier]

C'est la fonction relative au destinataire. Elle est utilisée par l'émetteur pour quele récepteur agisse sur lui-même et s'influence. C'est évidemment une fonction privilégiée par la publicité.
Cette fonction trouve son expression grammaticale la plus pure dans le vocatif et l'impératif.
Cet aspect est lié à une autre approche, la théorie des actes de langage. Des formes grammaticales comme le vocatif ou l'impératif permettent l'instanciation de cette fonction, de la même...
tracking img