Paul verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

1. FICHE D4IDENTITE

2. BIOGRAPHIE

3. inFLUENCES

4. Lecture de poèmes

5. Bibliographie

1. fICHE D’IDENTITE

▪ Nommé Paul Marie Verlaine

▪ Né à Metz le 30 mars 1844

▪ Mort à Paris le 8 janvier 1896

▪ Activité: Poète

▪ Parents bourgeois: père capitaine dans l'armée

▪ Marié à Mathilde Mauté en 1870.

2. BIOGRAPHIEParents bourgeois: père capitaine dans l'armée

Marié à Mathilde Mauté en 1870.

La France est assiégée par la Prusse et, un an plus tard, Verlaine prend la fuite par crainte de représailles...

Par la suite, lui et son épouse, regagnent la France et logent chez les parent de Mathilde et c'est la à que Verlaine fait la connaissance d'Arthur Rimbaud. Paul Verlaine quitte alors sa femmeet part en compagnie du jeune Rimbaud pour l'Angleterre. Ils entretiennent une relation amoureuse de 1871 à 1873.

C'est la même année que Verlaine et Rimbaud se disputent violement (Verlaine tire 2 balles en direction de Rimbaud)…Après cette dispute Rimbaud prend peur et dénonce son cher et tendre puis retire sa plainte ; malgré tout son concubin est condamné à deux ans de prison (plus pour sonhomosexualité que pour son acte de criminalité).

A sa sortie, Paul Verlaine est un homme nouveau converti au catholicisme. La prison lui a notamment inspiré des recueils comme Cellulairement, Sagesse ou même Jadis et Naguère.

Il se rend alors en Angleterre et publie la revue Lutèce qui le fait connaître…

C’est en rencontrant Mallarmé que Verlaine devient vivantaux yeux de son public et des Décadents qui ont écrit au sujet de leur maître la citation suivante :
« Car nous voulons la Nuance encore,
Pas la couleur, rien que la nuance !
Oh ! La nuance seule fiance
Le rêve au rêve et la flûte au cor ! »
L’auteur appartient alors au symbolisme (voir dans « Influence »).
A partir de 1887, alors que sa célébrités’accroît, l’écrivain plonge dans une sombre misère ; ses productions littéraires deviennent essentiellement alimentaires ; pour finir, il partage sa vie entre le café et l’hôpital.
En 1894, l’homme est couronné « Prince des Poètes ».Deux ans plus tard il meurt prématurément (à cinquante et un ans).
Le lendemain de son enterrement, plusieurs quotidiens relatent unévénement curieux : dans la nuit qui a suivi les obsèques, la statue de la Poésie a perdu un bras qui s'est écrasé, avec la lyre qu'il soutenait, à l'endroit où le corbillard de Verlaine venait de passer.

3. INFLUENCES

Verlaine a été influencé par Baudelaire, mais il a aussi appartenu au mouvement impressionniste et au symbolisme :
▪ L’impressionnisme est un mouvement artistiquefrançais né de l’association de plusieurs artistes au XIX ème siècle (ce mouvement touche les peintres, comme les compositeurs et les écrivains français).
▪ Le symbolisme est un mouvement littéraire et artistique apparu en France et en Belgique vers 1870. Pour les Symbolistes, le monde ne saurait se limiter à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle. Il estun mystère à déchiffrer dans les correspondances qui frappent d'inanité le cloisonnement des sens : sons, couleurs, visions participent d'une même intuition qui fait du Poète une sorte de mage. Le symbolisme oscille ainsi entre des formes capables à la fois d'évoquer une réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : d'abord voué à créer des impressions.

4. Lecture depoemes

Bon chevalier masqué qui chevauche en silence

Bon chevalier masqué qui chevauche en silence,
Le Malheur a percé mon vieux coeur de sa lance.

Le sang de mon vieux coeur n'a fait qu'un jet vermeil,
Puis s'est évaporé sur les fleurs, au soleil.

L'ombre éteignit mes yeux, un cri vint à ma bouche
Et mon vieux coeur est mort dans un frisson farouche....
tracking img