Paul verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (714 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul Verlaine

I- Une enfance sans nuages

Né à Metz, Paul Verlaine est le fils unique de bourgeois aisés. Son père, officié, est issu d'une famille très catholique. Même si sa foi estfaible, le faite d’être dans une atmosphère religieuse, en faira plus tard dans sa vie un adepte. Il grandit entouré de l'amour de ses parents et de sa cousine Elisa Moncomble, qui succombent à chaque foisà ses caprices. Seulement, Elisa ne répond pas à l’amour qu’éprouve Verlaine envers elle, mais elle l'aida bien à publier ses Poèmes saturniens(1866), son premier recueil, de façon matériel. Plustard, il découvre ses attirances homosexuelles avec Arthur Rimbaud.

II- Les débuts poétiques

Depuis ses années de lycée, il admire Edgar Poe et écrit des poèmes. Dès 1865 il fréquente despoètes tels que Théodore de Banville et François Coppée et déclare son admiration pour Charles Baudelaire dans la revue l'Art. La mort d'Elisa, alors qu'il a vingt-trois ans, lui porte un coup très rude etrenforce son penchant pour l'alcool.
La poésie parnassienne à eu une influence sur Verlaine, on peut le voir dans Les Poème saturniens. Aussi, Verlaine fait preuve d’originalité personnelleassociant aux vers des syllabes impaires, une versification moins riche, plus libre que celle pratiquée depuis lors, qui est plus conventionnelle.

III- De ses fiançailles à la rencontre de VerlaineEn 1869, Verlaine tombe amoureux de Mathilde Mauté, jeune bourgeoise de seize ans, qui elle est éprise de poésie. D’ailleurs, sous la Bonne Chanson, il énonce son amour pour celle-ci et l’avre depaix qui lui est promise. Leur mariage est ainsi célébré en 1870. Leur bonheur est de courte durée, en effet, en 1871, Verlaine quitte sa femme et s’enfuit en Angleterre ainsi qu’en Belgique avec unjeune inconnu, à la suite d’une lettre qui lui est envoyé par cette adolescent, où il lui dit qu’il admire sa poésie : C’est Rimbaud. Verlaine est aussi impressionnée par l’œuvre de Ribaud qu’il...
tracking img