Pauline alexandre dumas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier personnel Pauline de Alexandre Dumas

Renseignement sur le roman

Pauline est un roman d' Alexandre Dumas écrit en 1838 , dans la période du Romantisme .
Alexandre Dumas est né le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts. Il passe son enfance dans sa ville natale jusqu’en 1823 où après il s'installe à Paris et c’est ici que sa carrière commence. Alexandre accumule des réussites, ilobtient de très grands succès où il représente des pièces de théâtre. Mais aussi des échecs, avec une représentation de Don Juan de Marana en 1836 à la porte Saint-Martin. En 1838, son roman Pauline est publié, d’ailleurs différents genres littéraires sont illustrés dans ce roman tels que le roman, le théâtre (la scène du Comte Horace de Beuzeval et Pauline lors du bal ) et le récit du voyage.Titre : Pauline. Ce livre a ensuite servi de base à la pièce de théâtre Pauline écrite par Eugène Grangé et Xavier de Montépin, à laquelle aurait contribué Dumas, et qui fut portée à la scène en 1850.

Année de publication : 1838

Genre : Roman

Époque du récit :L'action principale se situe entre septembre 1830 et septembre 1833, mais des événements précédant 1830 sont racontés et la conclusionse situe en décembre 1834.

Résumé : En 1830, la jeune Pauline de Meulien rencontre, au cours d'une chasse, l'étrange Horace de Beuzeval, récemment revenu des Indes avec une réputation de sang froid incomparable.  Elle se retrouve bientôt mariée avec lui, se questionnant uniquement sur quelques étranges habitudes de son mari et de ses deux amis.
Au bout de quelques mois, Horace annonce qu'ildoit s'absenter afin d'aller chasser en Normandie en compagnie de ses amis. Pauline est inquiète : on ne parle dans les journaux que des bandits qui sévissent dans cette région. Après quelque temps, elle décide d'aller rejoindre son époux... qui n'apprécie guère la surprise et s'absente aussitôt pour deux jours. Elle vit alors des moments de terreur, ose emprunter un passage secret et découvre queson mari et ses compagnons sont les bandits recherchés... Elle assiste, horrifiée, au meurtre d'une jeune Anglaise. De peur qu'elle ne dénonce les coupables, son mari l'enferme dans le cachot d'une abbaye... lui offrant la liberté de mourir lentement d'inanition ou rapidement, tuée par le poison qu'il lui laisse...

Intervient alors Alfred de Nerval, ancien amoureux silencieux de Pauline. «Parhasard», il se trouve pris dans une tempête en mer et s'échoue tout près de cette abbaye... Alfred voit quelqu'un en sortir et décide aussitôt de revenir pour découvrir ce qui s'y cache. Entre-temps, il apprend le décès de Pauline et réalise, se glissant à son chevet, qu'il ne s'agit pas d'elle, mais d'une autre femme, inconnue.

À la nuit tombée, il se rend à l'abbaye où, par de sombrescouloirs, il parvient à un cachot où il retrouve Pauline, presque morte... Il la sauve et s'enfuit avec elle en Angleterre, où il prend soin d'elle comme un frère. Ainsi passent quelques mois où Pauline tente de recouvrer sa santé. Un jour, Alfred reçoit une lettre de sa mère lui annonçant les fiançailles de sa sœur avec Horace. Aussitôt, il se rend à Paris et défie Horace qu'il tue en duel. Pauline,apprenant la nouvelle par les journaux, retombe dans ses souffrances. Le couple se rend en Suisse et en Italie, pour permettre à Pauline de se soigner. Hélas Pauline, dans un dernier soupir, jure à Alfred un amour éternel et décède.
Analyse : Il s'agit d'un très bon petit roman, mais que l'on pourrait considérer comme réservé aux «habitués» de Dumas. Cela signifie que, comme toujours, l'intrigue etle suspense sont bien présents; la curiosité est excitée dès le début par une entrée en matière qui nous place en situation de complicité avec l'auteur. En effet, tout ce récit tient au fait que Dumas, pendant un voyage, rencontre sur son chemin son ami Alfred de Nerval accompagné d'une dame qui se dissimule et qui semble pourtant familière à l'auteur...  Qui est donc cette femme visiblement...
tracking img