Pauline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'oeuvre se présente comme un triptyque, en trois parties égales, savamment pondérées. L'oeuvre s'ouvre sur un cadre tragique, le personnage, un inconnu, est au bord du suicide, puis il se voit offrir un talisman magique, une peau de chagrin qui réalise tous les souhaits du possesseur dont l'espérance de vie est symbolisée par la surface de la peau qui se réduit au gré des désirs. L'espoirrenaît, et la première partie (Le talisman) se conclut par une agape, un banquet fastueux, lieu de profusion même d'excès. Le héros, Raphaël de Valentin, emporté par le vin dans une orgie de paroles, raconte ses jeunes années, son ambition et surtout ses amours déchirantes pour la comtesse Foedora, La femme sans coeur, tandis qu'il se refuse à aimer Pauline, jeune fille sans beaucoup de moyens à qui ildonne des leçons. La seconde partie est ce monologue romantique, achevée par l'accomplissement du premier grand souhait de Raphaël, qui permet d'arriver à la troisième partie, L'agonie, la chute fatale du personnage
Première partie : Le Talisman
Un après-midi d'octobre 1830, un jeune inconnu pénètre dans une maison de jeu, située dans les jardins du Palais Royal, à Paris. Le jeune homme vientjouer sa dernière pièce d'or. Il perd et décide d’en finir avec la vie. Il longe la Seine . Se noyer en plein jour le rebute. Il préfère attendre la nuit pour rendre son suicide plus mystérieux. Il admire une jeune femme, riche et belle, qui disparaît dans son superbe équipage. Il souhaite conserver « cette dernière image du luxe et de l'élégance » .
L'inconnu marche  quai Voltaire et entre dansun magasin d'antiquités. Il souhaite attendre  la nuit et décide pour passer le temps de marchander quelque objet d'art. Lorsque surgit l’antiquaire, personnage énigmatique, le jeune homme finit par avouer ses intentions et sa volonté d'en finir avec la vie. Le vieil homme lui montre alors « une peau de chagrin »  ayant le pouvoir d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : «  Si tu me possèdes,tu possèderas tout, mais ta vie m'appartiendra ». Le vieillard met en garde le jeune homme : chaque désir exaucé fera diminuer la taille de cette peau, symbole de sa vie  : « Le cercle de vos jours, figuré par cette Peau, se resserrera suivant la force et le nombre de vos souhaits, depuis le plus léger jusqu'au plus exorbitant ». Le jeune homme accepte ce pacte diabolique, sans bien mesurer lesmises en garde de l'antiquaire.
En sortant de chez l'antiquaire, le jeune inconnu rencontre par hasard trois de ses amis qui justement étaient à sa recherche. Nous découvrons l’identité du jeune homme qui a pour nom Raphaël de Valentin. Ses amis lui indiquent qu’ils  se rendent chez un banquier qui a décidé de fonder un nouveau journal. Suite à la révolution de juillet 1830, ils souhaitent que cejournal puisse  tout à la fois satisfaire les mécontents tout en préservant les intérêts de la grande bourgeoisie. Les jeunes gens ont bien conscience de perdre leurs illusions. Mais ils évoquent cette compromission avec ironie et cynisme.  Raphaël de Valentin se verrait bien diriger ce journal.
Lors du banquet chez le banquier Taillefer, qui habite un hôtel particulier luxueux , le vin coule àflot. Grisés par l’alcool, les convives échangent des propos d’une rare vacuité. Raphaël côtoie un groupe de courtisanes et engage la conversation avec deux d’entre elles : Aquilina et Euphrasia. Ces deux courtisanes dénoncent l’asservissement auquel la femme est soumise dans la société moderne. Elles indiquent toutes deux à  Raphaël leur volonté de s'imposer dans la société par leur beauté.Après ce repas luxueux , l’orgie bat son plein parmi les convives. A la fin de la soirée, Emile Blondet, l’un de ses amis presse Raphaël d’exposer les raisons qui l’ont poussé à vouloir  se suicider. Raphaël entreprend alors de raconter sa vie.
Deuxième partie : La femme sans cœur
Raphaël commence alors  le récit de ses années d’enfance et  de collège. Sa mère est morte alors qu’il était très...
tracking img