Pauses silencieuses et des phenomenes dits « d’hesitation »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 216 (53971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CONTRIBUTION A L’ETUDE DES PAUSES SILENCIEUSES ET DES PHENOMENES DITS « D’HESITATION »
EN FRANÇAIS ORAL SPONTANE

Etude sur un corpus de récits en classe de français.

THESE DE DOCTORAT NOUVEAU REGIME

pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III Discipline : Sciences du langage
présentée et soutenue publiquement par

Maria CANDEA

Directeur de thèse : Mary-Annick MorelProfesseur à l’Université Paris III

JURY :
Martine Adda-Decker (LIMSI CNRS, examinateur) Alain Deschamps (Univ. Paris VII, rapporteur)
Danielle Duez (CNRS - Univ. de Provence, rapporteur) Mary-Annick Morel (Univ. Paris III, directeur) Jacqueline Vaissière (Univ. Paris III, examinateur)

-2000-

2

A la mémoire de Mircea Candea

3

Remerciements

Mes remerciements les pluschaleureux vont en tout premier lieu vers mon directeur de recherche, Mary-Annick Morel, qui m’a toujours encouragée et suivie de très près depuis le D.E.A., avec une disponibilité peu commune et un enthousiasme si agréable. Je lui suis profondément reconnaissante de m’avoir fait partager, durant toutes ces années, sa passion contagieuse pour la linguistique, son immense savoir, sa réflexionsur l’oral spontané, ses projets pleins d’imagination avec l’équipe de recherche.

Je ne saurais oublier que cette thèse est aussi le fruit de toute une série de rencontres enrichissantes sur le plan professionnel comme sur le plan humain et elle représente également l’aboutissement d’une longue formation universitaire. En ce sens, je tiens à exprimer ici ma dette envers PatrickRenaud (Univ. Paris III), Marie-Rose Simoni (Univ. Paris III) et Pierre Fiala (E.N.S. Fontenay/Saint-Cloud) qui ont guidé mes premiers pas dans la recherche et les enquêtes de terrain et qui ont su, les premiers, m’apprendre à me méfier des consensus apparents de la linguistique. Je remercie également les enseignants en linguistique de l’Université de Bucarest qui ont assuré ma formationinitiale dans ce domaine.

Dans mes recherches bibliographiques j’ai eu la chance de rencontrer ou contacter des enseignants et des chercheurs qui ont répondu promptement et avec beaucoup de bienveillance à mes demandes ; je remercie ici Fernand Carton (Univ. de Nancy II), Danielle Duez (CNRS - Univ. de Provence), Jean-Yves Dommergues (Univ. Paris VII), Zsuzsanna Fagyal (Univ. ofIllinois at Urban-Champaign), Elizabeth Shriberg (S.R.I. International, California), Jacqueline Vaissière (Univ. Paris III), Brigitte Zellner (Univ. de Lausanne) qui m’ont apporté ponctuellement une aide précieuse. Plus particulièrement, je remercie Jean-Yves Dommergues et Costin Zaharia (E.N.S. Cachan - Univ. du Maine) pour leur aide dans l’application des tests statistiques. Pour le côté technique del’analyse avec le logiciel Anaproz, je tiens à remercier François Colombo, concepteur de ce logiciel, pour sa disponibilité et ses conseils sur le paramétrage d’Anaproz.

Je tiens à exprimer ma gratitude envers les chercheurs qui m’ont fait l’honneur d’accepter de faire partie de mon jury de thèse.

Mes remerciements vont également vers Micheline Serrat, professeur de français au collège EmileZola de Suresnes, grâce à qui j’ai pu recueillir mes enregistrements. C’est à la place importante qu’elle accorde au perfectionnement de l’expression orale soutenue des élèves que ces enregistrements doivent leur richesse et une grande partie de leur intérêt. Je la remercie vivement de son accueil. Je remercie le proviseur du collège, Monsieur Soget, ainsi que l’Inspectorat pour avoir autorisé maprésence et mes enregistrements à l’intérieur de cette institution.

Un immense merci à mon entourage proche qui n’a jamais douté que je mènerais à bien cette recherche et surtout un immense merci à Didier qui a subi toutes les étapes de cette rédaction, y compris dans ses moments les plus difficiles.

4

Je dédie ce travail à la mémoire de mon grand-père qui a su me transmettre avec...
tracking img