Paysage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Imago Mundi
Un monde d’Art & d’Histoire

Les jardins en Angleterre au XVIIème et au XVIIIème siècles
Le jardin classique en Angleterre :
Apparus dès le début du XVIe siècle (voir les jardins d’Henri VIII à Hampton court crées en 1536), les jardins anglais sont jusqu’à la fin du XVIIème siècle très influencés par les jardins continentaux. Exemples : • le jardin de Wilton House (conçu parIsaac de Caus en 1632 et refait vers 1660),où apparaît un des premiers parterres vu en Angleterre) ; • le jardin d’Hampton Court (où du parterre en demi cercler, partent trois avenues rayonnantes) ; • le jardin de Chasworth House réalisé au tout début du XVIIIème siècle. Ce sont des jardins : « formal » ou « italian » ou « géométric », mais certainement pas du nom de l’ennemi « français ». Ils sontextrêmement structurés, comportant des parterres géométriques, des jeux de symétrie et de perspective. Le maître jardinier Georges London perfectionne ce style « classique hollandais » à l’extrême avec des parterres de graviers de couleurs séparés par de petits buissons de buis strictement taillés. De par la volonté de Guillaume III, il crée à Hampton Court un second Het Loo. A cette époque sedéveloppe aussi un art topiaire parfois extravagant et très baroque. Il consiste à tailler les arbres et arbustes de jardin dans un but décoratif pour former des haies, des massifs ou des sujets de formes très variées. Il s’aide parfois de formes métalliques destinées à guider la croissance. De nombreuses plantes, de préférence semper virens, à petites feuilles et à port compact, se prêtent à cet usage,comme le laurier, le cyprès, voire le lierre, mais les plus utilisées sont assurément l’if et surtout le buis. La vogue du jardin « formal » à la française, symbole de l’absolutisme prend fin en Angleterre à la fin du XVIIème siècle.

Le contexte économique, politique et philosophique
Durant le XVIème et le XVIIème siècle, la campagne anglaise connait une profonde restructuration. La fin del’openfield, le remembrement et le mouvement des enclosures entraînent la création de vastes domaines aux mains de riches propriétaires terriens. La « glorieuse révolution » de 1688 instaure un régime presque parlementaire en amenant le parti libéral whig au pouvoir et empêche définitivement l’instauration d’une monarchie absolue « à la française » en Angleterre. Le Gardening «art de former lesjardins» est dans l’Angleterre du XVIIIe un art total, qui implique et constitue une vision du monde, dans laquelle philosophie, littérature, architecture, sculpture, peinture, sport et musique s’entremêlent. Il s’inspire des idées de John Locke sur la physiologie humaine. L’ « Essai sur l’entendement humain (An Essay Concerning Human Understanding) » est publié en décembre 1689. Il traite desfondements de la connaissance et de l’entendement humains. Il décrit l’esprit à la naissance comme une table rase ensuite remplie par l’expérience. Toute la vie mentale repose sur les

Imago Mundi
Un monde d’Art & d’Histoire
stimulations sensorielles. Un paysage n’est jamais affectivement neutre, il suscite des sentiments dans l’âme humaine ainsi l’arbre penché symbolise la tristesse, la fleur coupéeévoque le héros qui meurt dans la fleur de l’âge, le chêne est solide comme un empire. Mais ces sensations peuvent varier selon les saisons, les moments de la journée ou les conditions météorologiques créant une esthétique du renouvellement. La métamorphose des éléments crée un lieu constamment renouvelé. Le rapport à la nature et par conséquent au monde est ainsi réinventé en permanence. Sousl’influence d’une esthétique privilégiant la redécouverte de la nature sous son aspect artistique et poétique, le jardin à l’anglaise permet au spectateur d’en jouir en toute quiétude. Ce type de jardin cherche à imiter la nature et à recréer l’effet produit par celle-ci sur les sensations du spectateur L’objectif n’est donc plus de contrôler la nature. C’est un symbole de liberté individuelle à...
tracking img