Pdf economie finance des pme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2661 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Hélène
Suicide des employés, à qui la faute ?
Introduction
Alors que la vague de suicide chez France Télécom est encore frais dans la mémoire, on est frappé par le fait que presque la même tragédie se déroule chez Foxconn Technology, à shenzhen en chine. Depuis le début de l’année, il y a eu déjà 17 salariés qui se sont doné la mort à France Télécom, tandis que le saut en vide d’une jeuneouvrière du toit de l’immeuble le 11 mai, a porté à 12 le nombre de suicides à Foxconn.

En tant que la filiale du Honghai, classé parmi les 500 plus forts au monde et embauchant 800 000 employés, Foxconn est un des plus grands sous-traitants de Dell, Apple, Nokia ou Sony. Quant à France Télécom, il est le troisième géant de télécommunication sur le service de portable en Europe. On est tout fierd’appartenir à cette entreprise : à en juger par l’apparence, c’est plutôt sympa d’y travailler. Mais pourquoi un tel vent de suicide souffle sur le ciel de ces deux entreprises reconnues ?

Il est totalement évident que ce n’est plus un simple acte individuel par hasard. Pourtant, le porte-parole de Foxconn a proféré qu’ « il y a pas de lien de causalité entre ces suicides et les méthodes demanagement et de fonctionnement de l’entreprise, mais dû aux problèmes personnels, comme des maladies psychiques. » Pas besoin d’être très intelligent pour deviner qu’il y en a !

Le patron de Foxconn, Guo taiming, a révélé que son modèle est le conquérant mongol du XIIIème siècle Gengis Khan (cf.PHILIPE GRANGEREAU 03/06/2010). « Il ne faut pas craindre d’être un dictateur quand c’est pour lebien de tous », lit-on dans un manuel destiné à ses contremaîtres. A Foxconn, les ouvriers sont soumis à un régime militaire, sous lequel on n’a que 5 minutes pour aller aux toilettes (cf.Yang weizhong, le 4 mai) , il est interdit de parler le moindre mot pendant l’heure de travail sous peine de réprimande. Sur les chaînes de montage, qui fonctionnent 24 heures sur 24 heures, les erreurs peuvent setraduire en amendes, qui réduisent considérablement le salaire. Imaginez-donc leur pression.

Selon deux anciens employés, le manque du respect mutuel et la relation froide entre les employés nuisent à la vie spirituelle des personnes à cause de la culture « extrêmement strict » de Foxconn. On ne peut pas bien sûr exclure des problèmes psychiques. Mais attribuer les suicides simplement à desproblèmes personnels en disant qu’ « il ou elle est fragile », c’est rejeter la responsabilité.

En même temps, chez France Télécom, le rapport remis par le cabinet d’expertise, qui avait été mandaté à la suite de la série de suicides, a sonné comme un véritable réquisitoire contre la politique de gestion de l’entreprise (cf.LEMONDE.FR 21,05,10) , qui a entraîné des pertes de repères,dégradation du sens du travail bien fait.

Tout cela a commencé à partir de la privatisation en 1998. A mesure que le service civil de télécommunication se développe, la concurrence entre les firmes dans ce secteur devient de plus en plus forte. Pour être plus concurrentiel, France Télécom a réalisé la privatisation et effectué une reconstruction interne en ajustant les fonctions, les salaires et leslieux de postes. De 2006 à. 2008, 22 mille employés ont été remerciés. La pression du travail et la menace d’être en chômage sont insupportables pour les français qui se sont déjà habitués à la stabilité.

Est-ce que la similarité de la vague de suicide entre France Télécom et Foxconn nous dit quelque chose de profond ? Est-ce que la mondialisation, arme à double tranchant, a joué certain rôlelà-dedans ? Que faire donc pour mettre fin à ce malaise social ? Les causes sont compliquées, ce n’est jamais à un seul lien(cf. Christian Latrose, dans l’interview à France Info). Dans ce papier, nous allons essayer d’analyser les différents facteurs professionnels, sociaux et individuels de cette tragédie, tout en prenant en comparaison France Télécom et Foxconn. Partant de ces points communs et...
tracking img