Pduc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3150 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ANALYSE COMMERCIALE DE L’UC
Le réseau E.Leclerc créé il y a une cinquantaine d’années est un ensemble de magasins (à dominante alimentaire et non-alimentaire) indépendants, basés sur le principe de coopérative. Nous recensons aujourd’hui 507 centres en France et 76 en Europe.
I/ L’analyse de l’UC sur son marché.
* L’offre de l’UC
* Les produits : différents rayons concernantdifférents thèmes sont à la disposition de notre clientèle. Ils se découpent en 5 départements : le bazar, le culturel, le textile, le frais (avec les rayons de LSA : traiteur, boucherie, fruits et légumes…) et le PGC (Produits de Grande Consommation) regroupant l’épicerie, le liquide et le DPH.
* Les services : nous disposons en plus des produits de certains services comme la téléphonie mobile, lalivraison, la carte fidélité.
* Les “shop in the shop”: au sein de notre magasin, notre clientèle peut aussi effectuer des achats dans des UC telles qu’une parapharmacie, le manège à bijoux ainsi que la parfumerie « Une heure pour soi ».
* Les innovations récentes : dernièrement, une grande partie du magasin a été ré agencée en modifiant l’implantation des rayons DPH, culturel, textile,parapharmacie et en amenant un nouveau point de vente qu’est la parfumerie « une heure pour soi » .
* La stratégie commerciale :
* Les produits :
Différentes marques : marques nationales, MDD, marques premier prix.
Au total notre magasin comprend environ 43000 références (catalogue inclus).
* Le prix :
Stratégie d’alignement pour certains produits, pénétration pour d’autres, notrepolitique étant des prix bas toute l’année : « chez E.Leclerc, vous savez que vous achetez moins cher ».
* La distribution :
La distribution se fait en libre service ou libre service assisté avec un marchandisage par univers, de gestion pour guider le client dans l’UC.
* La communication :
Une stratégie pull avec les médias (télévision, radio, affichage)
Une stratégie push avec le hors média(PSA, PLV).
Cette communication est notamment active pour présenter le catalogue de la semaine et ainsi permettre notre clientèle de rester informée.

* Les PDM des marques nationales, de la marque repère et de la marque éco+ au sein du magasin :
| Marques nationales | MDD | Eco+ |
Part en volume | 61.05% | 25.23% | 13.72% |
Part en valeur | 75.18% | 18.12% | 6.69% |

* Notreposition concurrentielle : notre magasin a réalisé un chiffre d’affaires de 51 850 000 € ce qui lui vaut 16.9% de PDM sur l’année 2007.
* La clientèle de l’UC : il s’agit d’une clientèle essentiellement de passage, de tout âge, de tout sexe et de toute catégorie socioprofessionnelle. Elle effectue dans l’ensemble des achats banaux mais aussi des achats réfléchis grâce à l’intégration de l’hifi aurayon culturel. Le panier moyen est de 25 Euros.

* La concurrence.
* Les enseignes et leur position concurrentielle :
Concurrents directs | Concurrents indirects |
* Intermarché de Sotteville-les-Rouen | * Lidl * Leclerc Saint Etienne * Hyper U grand Quevilly |
* Les Forces et faiblesses des concurrents :
Enseigne | Forces | Faiblesses |
Intermarché, Sotteville.| Parking gratuit, carte de fidélité. | Plus petite surface. |
Lidl, Rouen | Prix discount. | Manque de marques nationales. Absence de textile, d’hifi, de rayon culturel et peu de choix dans le linéaire. |
Leclerc, Saint Etienne | Parking gratuit, drive, carte de fidélité, magasin de jardinerie, magasin de bricolage. | Plus excentré. |
Hyper U, Grand-Quevilly | Parking gratuit, carte defidélité, attraction de la ZAC et de la galerie marchande, de nombreuses promotions toute l’année. | |
* La demande locale 
Analyse quantitative : La ville de Rouen est composée de 110927 habitants et l’indice de prix à la consommation sur l’année 2009-2010 est en moyenne de +0.25% (source : www.insee.fr, 2007)

* L’environnement :
* La politique de Leclerc est basée sur des prix...
tracking img