Peau de chagrin, analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
VISIONS DE L’HOMME ET DU MONDE A TRAVERS UN ROMAN DE BALZAC : La Peau De chagrin

Travail préparatoire

le portrait de l’antiquaire

Introduction :
Le portrait de l’antiquaire contient, en plus des métaphores, oppositions, accumulations,..., deux axes de lecture : le portrait d’un « vieillard juif » relevant du stéréotype du XIXe   siècle et le portrait archétypal d’un personnagefantastique.
En quoi réside l’originalité du portrait de l’antiquaire ?

Développement :
I /
a) Raphaël est étonné par l’apparence de l’antiquaire, dans le passage « Tel fut le spectacle étrange qui surprit le jeune homme » le verbe surprendre exprime l’étonnement de ce personnage. Il est également surpris par l’apparition de l’antiquaire car il a l’impression que ce dernier est un mortvivant ou encore un fantôme comme dans l’extrait : « …de cette espèce de fantôme… ». Raphaël a de mauvais pressentiments, en effet, la phrase « Le moribond frémit en pressentant que ce vieux génie habitait une sphère étrangère au monde… » exprime les doutes qu’a Raphaël concernant la suite des événements.

b) Lors de sa rencontre avec l'antiquaire, Raphael doute, se demande si cette rencontre estréelle, et si c'est un être humain comme l'indique l'expression « ce personnage qui semblait être sorti d’un sarcophage voisin ». Dans ce passage, on observe un champ lexical du surnaturel bien présent avec les mots et expressions « abîmes», «comme de la magie », « mort-vivant »,   « fantôme », mais aussi un champ lexical de la peur avec les mots « peur », « cauchemar », « frémit », « brulant»,... C’est aussi dans le portrait de l’antiquaire que l’on peut observer la surprise ressentie par Raphaël, en effet, celle-ci est exprimée par la phrase « Il ne l’avait entendu ni venir, ni parler, ni se mouvoir » qui montre que le jeune homme a été surpris par l’apparition soudaine du vieillard.

c) Quand le jeune homme aperçoit le vieillard, il y décèle une sorte de fascination, de plus.Résumé

Première partie : Le Talisman
Un après-midi d'octobre 1830, un jeune inconnu pénètre dans une maison de jeu, située dans les jardins du Palais Royal, à Paris. Le jeune homme vient jouer sa dernière pièce d'or. Il perd et décide d’en finir avec la vie. Il longe la Seine . Se noyer en plein jour le rebute. Il préfère attendre la nuit pour rendre son suicide plus mystérieux. Il admire une jeunefemme, riche et belle, qui disparaît dans son superbe équipage. Il souhaite conserver « cette dernière image du luxe et de l'élégance » .
L'inconnu marche  sur le quai Voltaire et entre dans un magasin d'antiquités. Il souhaite attendre  la nuit et décide pour passer le temps de marchander quelque objet d'art. Lorsque surgit l’antiquaire, personnage énigmatique, le jeune homme finit par avouerses intentions et sa volonté d'en finir avec la vie. Le vieil homme lui montre alors « une peau de chagrin »  ayant le pouvoir d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : «  Si tu me possèdes, tu possèderas tout, mais ta vie m'appartiendra ». Le vieillard met en garde le jeune homme : chaque désir exaucé fera diminuer la taille de cette peau, symbole de sa vie  : « Le cercle de vos jours, figurépar cette Peau, se resserrera suivant la force et le nombre de vos souhaits, depuis le plus léger jusqu'au plus exorbitant ». Le jeune homme accepte ce pacte diabolique, sans bien mesurer les mises en garde de l'antiquaire.
En sortant de chez l'antiquaire, le jeune inconnu rencontre par hasard trois de ses amis qui justement étaient à sa recherche. Nous découvrons l’identité du jeune homme qui apour nom Raphaël de Valentin. Ses amis lui indiquent qu’ils  se rendent chez un banquier qui a décidé de fonder un nouveau journal. Suite à la révolution de juillet 1830, ils souhaitent que ce journal puisse  tout à la fois satisfaire les mécontents tout en préservant les intérêts de la grande bourgeoisie. Les jeunes gens ont bien conscience de perdre leurs illusions. Mais ils évoquent ce...
tracking img