Pei mei

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1117 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Au 17ème siècle, le Temple Shaolin est en proie au désordre et aux querelles intestines. La destruction du monastère des origines, en 1647, est due en grande partie à l'accession au pouvoir de la nouvelle dynastie des Ching. Montée sur le trône impérial trois ans auparavant, elle entend mettre fin à l'existence d'armées autonomes en Chine. Le massacre des moines amorce la chute du TempleShaolin. Ces derniers se dispersent à travers le Sud de la Chine.

Au 18ème siècle, le style Shaolin n'est plus représenté que par cinq Grand-Maîtres, connus comme les Cinq Invincibles (ou Immortels). Le Vénérable Suprême Hong Mei (Sourcils Rouges), patriarche du Temple, meurt sans désigner de successeur.


Pei Mei
L'alliance avec l'Empereur
C'est le Grand-Maître Chi Thien Su qui est alors choisipour devenir le nouveau dirigeant. Le Grand-Maître Pei Mei n'accepte pas cette décision. Depuis l'arrivée des Ching Mandchous au pouvoir, les nationalistes chinois rêvent de renverser le trône de celui qu'ils considèrent comme un envahisseur. Partisans de la dynastie Ming, écartée du pouvoir, ils fomentent de nombreuses révoltes dans le royaume. Les héritiers du Temple Shaolin se trouvent ainsiimpliqués du côté nationaliste. L'"invincible" Pei Mei, préférant un bon dirigeant étranger à un dirigeant chinois corrompu, s'allie aux forces de l'Empereur Chian Long (1736-1796).


Quittant le Temple, le Grand-Maître Pei Mei mène une vie de moine itinérant. Puis il s'intalle sur le Mont Er Mei, haut-lieu du taoïsme, et embrasse cette religion. L'empereur le requiert alors à la tête de sonarmée. Avec 50 000 hommes sous ses ordres, son allié va assiéger les bastions de la tradition Shaolin. Mais, pour éviter une bataille sanglante, un duel a lieu entre le Grand-Maître Pei Mei et l'"invincible" Chi Thien Su (qui pratique la technique de la Tête de fer). Au terme d'un combat à mains nues, Le Grand-Maître Pei Mei brise la nuque de son adversaire, dans un mouvement demeuré depuis lors unedes caractéristiques du style.

Les cinq Grands-Maîtres
dits les "Cinq Invincibles"

* Grand-Maître Pei Mei (Sourcils Blancs), aussi connu sous le nom de Dao Nhien, le Taoïste. (Son vrai nom est Chu Long Tuyen).
* Grand-Maître Nou Mei (Ng Mui), femme moine qui pratique le style de la Grue blanche. Elle enseignera à Yin Wing Chun et Hoang Hoa Bao, fondateurs des deux lignées de WingChun actuelles.
* Grand-Maître Phung Dao Duc qui habita longtemps au pied du Mont Er-Mei (dans le sud-ouest de la Chine).
* Grand-Maître Chi Thien Su, pratiquant le Shaolin Orthodoxe du Sud.
* Grand-Maître Mieu Hien, seul " civil ", qui pratique lui aussi le Shaolin du Sud.


Propagation
Fin de l'École Shaolin Orthodoxe
Dans le chaos qui suit, une lutte sanglante fait rageentre pratiquants d'obédiences philosophiques et d'origines différentes. Les guerres intestines et règlements de comptes se perpétuent pendant de nombreuses années. On relate par exemple que le mandarin Phong Sui Yung, petit-fils du Grand-Maître Mieu Hien (un des Cinq Invicibles), tua en défit un certain Loi Lao Ho. Celui-ci était le gendre de Ly Ba Son, élève du Grand-Maître Pei Mei. Ce genred'événement contribua à mettre un terme définitif à l'École Shaolin Orthodoxe.
C'est d'ailleurs précisément à cette période que le Wing Chun se développa, en ajustement au Pei Mei, afin de contrer ce style qui privilégie le court trajet. Par la suite, le Grand-Maître fondateur Pei Mei conserve une alliance avec le pouvoir mandchou. On lui permet de continuer sa pratique. Son École ne formera désormaisque des moines. Elle devra rester secrète. Vis-à-vis du Temple Shaolin, il est en effet considéré comme un traître au service d'une puissance étrangère. Le fondateur Pei Mei aura plusieurs élèves dont les Grands-Maîtres Ly Bai Son, Lao Tan Trung, Ma Hung, Bach Dong, Phuong That.

Grand-Maître Cheung Lai Chuen
Le Grand-Maître dirigeant de la deuxième génération est Quang Hue, un bonze ; ses...
tracking img