Peine de mort est-elle justifiable?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Dans toutes civilisations antiques, le besoin d'ordre et d'harmonie des communautés s'est exprimé par la voix de la condamnation à mort. Les textes juridiques retrouvés au cours de l’histoire dans les sociétés mésopotamiennes, grecques, romaines ainsi que celles des hommes du Moyen-âge démontrent l’application de la peine de mort. D’ailleurs, pour beaucoup dephilosophes anciens, cette sanction protège la vie des citoyens et répare le dommage causé par l’exécuté. Par exemple, Platon considère cette pratique comme moyen de purification puisque les crimes sont souillures. Protagoras, pour sa part, connaissant seulement le droit humain qui établit et sanctionne par une collectivité souveraine ceux qui menacent la cité, trouve sa garantie dans les exécutions.Aristote, pour qui le libre arbitre est le propre de l’homme[1], considère le citoyen comme étant responsable de ses actes : si crime il y a eu, un juge se devra de définir la sentence qui permettra d’annuler le dommage causé en le compensant. C’est de cette philosophie que fut inspiré le droit pénal du monde occidental qui domina le système juridique jusqu’au XVIIe siècle, l’époque où se font entendreles premières réflexions sur l’abolition complète de la peine de mort. Ce mouvement d’élévation fut introduit par Voltaire qui dénonça l’usage des supplices barbares et fut ensuite pris en charge par Beccaria qui publia un traité de délits et de peines dénonçant la condamnation à la potence. Cependant, il faudra attendre l’arrivée du XIXe siècle pour que cette pénalité universellement reconnuesoit définitivement remise en cause et plus tard, à son abolition dans la majorité des pays du globe.

Face à l’horreur de certains gestes criminels, la société prononce un châtiment tout aussi irréversible : la peine de mort. Cette sentence qui tombe comme un couperet fut déclarée pour la dernière fois au Canada en 1962. L’abolition de la peine capitale est votée en 1976, maisle débat qu’elle suscite se voit réactivé cinq ans plus tard et constitue aujourd’hui une source importante de divergences quant à sa légitimité. Pourtant, selon les abolitionnistes farouchement opposés aux exécutions, cette technique serait complètement dépassée pour la société évoluée actuelle dont le processus judiciaire ne peut se réduire à la loi du talion. Mais du côté de leurs adversairesqui préfèrent la sanction pénale nommée ci-haut aux alternatives contemporaines, l’initiative de rétablir ce qui est inspiré du Code d’Hammourabi domine le cœur des conversations. À la lumière des événements terroristes qui sont survenus au cours des derniers cent ans, devrait-on réimplanter la peine de mort dans les États qui se sont dissociés des 69 pays pratiquant encore activement ce supplice ?La justice, la vengeance, la réparation, la protection, la dissuasion sont toutes des termes employés pour justifier et rationaliser la nécessité de punir par l’injection létale, la pendaison ou l’électrocution. Et si le condamné était innocent ? La peine de mort, rendant toutes erreurs irréparables, ne semble servir aucun objectif dans notre civilisation où l’on régit nosprincipes par la prééminence du droit et du respect de l’homme. Même si beaucoup soutiennent, comme nous, que la peine de mort n’est guerre une panacée ayant pour but de réduire la criminalité, améliorer le sentiment de sécurité de la population ou encore, rendre justice, il existe toujours dans certains hommes un besoin d’égalité s’affichant par le biais de la revanche qui veut que le crimeillégal soit venger par le meurtre légitime. Sur ce problème crucial, tout homme conscient de ses responsabilités sociales a pris position sur cette controverse ; il s’est forgé une opinion personnelle généralement fondée sur un sentiment de révolte à l’égard d’un crime crapuleux ou, au contraire, d’une erreur judiciaire et la négation du droit humain qui à coûté la vie 2390 âmes dans le monde en...
tracking img