Peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alfred Biedermann, dans un texte de 1972, analyse un phénomène à la mode pour le jeunesse : le Romantisme. Parmi les mouvements qui ont intéressés lesdifférentes générations, on peut citer également le Symbolisme ou l’Expressionnisme d’outre –Rhin. Mais l’auteur note que ces deux écoles n’ont pasvéritablement fonctionné. En effet, elles n’ont connu qu’un succès de courte durée.

Pour l’auteur, les jeunes d’aujourd’hui se sentent bien avec le Romantisme parceque c’est une critique de la civilisation industrielle. Il affirme que si ce mouvement réapparaît ce n’est pas sous sa forme ancienne, du XIXème siècle :insipide ou fade.

Ce néoromantisme se caractérise par 3 traits essentiels. En premier lieu : selon A. Biedermann les jeunes d’aujourd’hui ont un positionde refus. Ils disent « non » aux traditions et aux institutions du passé. Un recul salutaire qui permet parfois de questionner et repenser les structuressociales.

En second lieu, l’auteur observe, que les jeunes se sentent proches de la nature
Dans leurs activités courantes, qu’elles soient professionnellesou personnelles , nos contemporains veulent garder un contact avec la terre « patrie ». Cette attitude a sans doute un bel avenir : l’écologie

Pour finir,A. Biedermann fait référence au retour de l’individu et au souci pour soi. Les valeurs uniquement matérielles et libérales qui viennent souvent desEtats-Unis sont critiquées. En résumé, la préoccupation pour l’être humain lui-même, témoigne de la réapparition du mouvement du Romantisme dans les années 1970.
tracking img