Peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La peine de mort en France qui existait depuis toujours et a été abolie en 1981 à l'initiative de Robert Badinter, faisant de la France le dernier pays de la Communauté européenne à l'abolir. Ladernière personne à avoir été exécutée est Hamida Djandoubi, en 1977 (et non Christian Ranucci comme cela est souvent rapporté dans la presse).
Avant 1791, il existait en France suivant les époques unemultitude de modalités d'exécuter de la peine capitale, selon le crime et la condition du condamné.
Le droit pénal de l'Ancien-Régime comportait des peines afflictives destinées à faire souffrir lecoupable, et des peines infamantes destinées à l'humilier. Les peines n'avaient pas pour but de punir ou d'amender le coupable, mais d'impressionner les spectateurs, de servir d'exemple, de dissuader lepublic de commettre des crimes.
L'emprisonnement ne figurait pas encore parmi les peines, et il ne servait qu'à s'assurer de la personne accusée en attente du jugement, ou alors comme peine desubstitution en cas de grâce. En particulier pour les femmes qui n'étaient jamais tenues d'exécuter une peine de bagne, et plus rarement exécutées en cas de peine de mort. Les personnes atteintes dedémence après leur condamnation et les femmes enceintes ne pouvaient pas être exécutés. Les grâces étaient nombreuses car toute personne convaincue d'un homicide était condamnée pour assassinat, et c'étaitpar la procédure de recours en grâce qu'on l'excusait lorsque l'homicide était involontaire.
La peine capitale pouvait être assortie de peines infamantes, en particulier l'exposition de la dépouillemortelle au gibet. Celui-ci était toujours situé sur une hauteur, bien en vue du principal chemin.
La peine devait être exécutée dans les 48 heures de réception du refus de grâce et au lieu desupplice accoutumé le plus proche de celui où avait eu lieu le crime (et non à proximité du tribunal), le plus souvent sur la principale place de la ville sur une estrade qui était dressée. À Paris,...
tracking img