Peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire

La Renaissance ( 1) : les grands voyageurs
1492 : CHRISTOPHE COLOMB DÉCOUVRE L'AMÉRIQUE.

————— Extraits du journal de Christophe Colomb ————— Le départ de Palos le 3 août 1492 : une mission du roi d'Espagne «En cette année 1492, après que vos Altesses eurent mis fin à la guerre contre les Maures en la très grande cité de Grenade [...] elles pensèrent, comme ennemis de la secte deMahomet, m'envoyer aux Indes. Elles m'ordonnèrent d'emprunter la route de l'ouest, [...] m'anoblirent et [...] décidèrent que je serais grand amiral de la flotte océane et vice-roi des terres découvertes et à découvrir. [...] Je quittai le port de Palos. » Le voyage aller «J'ai décidé de noter tous les événements de chaque journée, avec tous les détails de ce que je fais, de ce que je vois, de ceque je vis au cours de ce voyage.[...J Avant tout, je dois dormir le moins possible car il me faut veiller à bien suivre ma route. Tout ceci ne sera pas une mince affaire. » 16 septembre : la mer des Sargasses « Ce jour-là, les marins commencèrent à voir de grands amas d'herbe verte. [...] En voyant de loin toutes ces herbes flottantes, ils avaient peur de rencontrer des rochers ou des terresrecouvertes par la mer. »

A : Astrolabe – B : Boussole

Lundi 24 septembre. « Un albatros (oiseau) vient survoler le navire. Mais il n’y a toujours pas de terre en vue. La peur des marins grandit. » 25 septembre : fausse joie « Un marin, Martin Alonso, annonça qu'il venait d'apercevoir la terre. Ce qu'ils avaient pris pour la terre n'était pas une île mais seulement l'horizon. »

Carte dupremier voyage de C. Colomb : Août 1492 / Mars 1493

Lundi 1ier octobre. « L’Amiral Colomb dit aux hommes qu’il reste 2 300 km. Mais, en fait, il pense qu’il en reste 2 800. » 7 octobre : suivez les oiseaux «On vit passer un grand nombre d'oiseaux qui se rendaient quelque part au sud-ouest. [...] L'Amiral décida d'abandonner la route de l'ouest et de mettre le cap à l'ouest sud-ouest. » 10 octobre :menace de mutinerie « Les navires parcourent 20 kilomètres à l’heure. Les hommes n’en peuvent plus et se plaignent de la longueur du voyage. L’Amiral les réconforte en leur rappelant l’or qu’ils doivent trouver..» Le 12 octobre 1492 : découverte de San Salvador « La terre paraît à deux heures du matin. Au matin, je débarque dans une petite île. Je déploie la bannière royale et j'en prendspossession au nom du Roi et de la Reine. [...] Alors nous vîmes des gens nus [...] très dépourvus de tout; ils n'ont pas de fer. Je crois qu'ils se feraient aisément chrétiens, car il m'a paru qu'ils n'étaient d'aucune religion. [...] J'étais très attentif et m'employais à savoir s'il y avait de l'or. [...] À force de signes, je pus comprendre qu'au sud était un roi qui en avait énormément. » Le 21octobre : à la recherche de Cipangu (Japon) «Je vais partir pour une grande île qui doit être Cipangu d'après ce que m'en disent les Indiens qui l'appellent Colba (Cuba). » Le 12 novembre «Je fis prendre six jeunes gens et six femmes pour les conduire devant les Rois Catholiques, leur faire apprendre notre langue [...] et qu'au retour, ils puissent servir d'interprètes aux chrétiens et aider à amenerdans le pays nos coutumes et notre religion. » Le 16 décembre : pas d'or ni d'épices mais un nouveau projet « Que vos Altesses veuillent croire que les terres sont bonnes et fertiles. [...] Il suffit de s'y établir. [...] Les Indiens sont propres à être commandés et à ce qu'on les fasse travailler, semer et mener tous autres travaux dont on aurait besoin, à ce qu'on leur fasse bâtir des villes. »Le 15 mars 1493 : le retour « La nouvelle s'était répandue que l'Amiral revenait des Indes. Un grand nombre de personnes vinrent [...] pour le voir et pour regarder les Indiens. C'était une chose merveilleuse à voir. » C. Colomb se rend ensuite à Barcelone. « Les Rois Catholiques l'attendaient sur un trône magnifique, surmonté d'un baldaquin doré. Lorsqu'il s'approcha pour leur baiser les mains,...
tracking img