Pensees de pascal fragment 82 imagination

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=IMIN&ID_NUMPUBLIE=IMIN_005&ID_ARTICLE=IMIN_005_0053

L’imaginaire selon Lacan : des « repères de la connaissance spéculaire » à la question de la « Reconnaissance » par Michel DEMANGEAT
| L’Esprit du Temps | Imaginaire & Inconscient 2002/1 - n° 5
ISSN 1628-9676 | ISBN 2-9130-6290-3 | pages 53 à 66Pour citer cet article : — Demangeat M., L’imaginaire selon Lacan : des « repères de la connaissance spéculaire » à la question de la « Reconnaissance », Imaginaire & Inconscient 2002/1, n° 5, p. 53-66.

Distribution électronique Cairn pour L’Esprit du Temps. © L’Esprit du Temps. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie,n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation envigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

L’imaginaire selon Lacan: des «repères de la connaissance spéculaire» à la question de la «Reconnaissance»
Michel Demangeat

L’image, dans l’œuvre de Lacan est d’abord l’image de l’autre, de la bien aimée, de la rivale, de la semblable, de la sœur. À propos du crime des sœurs Papin il reprendbrillamment dans la revue le Minotaure (décembre 1933) la thèse qu’il a soutenue l’année précédente concernant la haine amoureuse de sa patienteAimée transférée sur plusieurs têtes successives (1). « L’ambivalence affective envers la sœur aînée dirige tout le comportement de notre cas Aimée ». « Chacune des persécutrices n’est vraiment rien d’autre qu’une nouvelle image, toujours toute prisonnièredu narcissisme de cette sœur dont notre malade a fait son idéal. Nous comprenons maintenant quel est l’obstacle de verre qui fait qu’elle ne peut jamais savoir, encore qu’elle le crie, que toutes ces persécutrices elle les aime : elles ne sont que des images ». La démonstration de Lacan du « complexe fraternel » au cœur de la structure paranoïaque d’Aimée s’appuie certes sur la charpentegrammaticale freudienne (2). Au lieu du « je l’aime lui (ou elle)», « l’objet d’amour homosexuel » aveu libidineux inconscient se formule la dénégation je ne l’aime pas, je le hais ou je ne l’aime pas, elle me hait ce qui serait le cas de l’actrice Huguette ex-Duflos « persécutrice » d’Aimée qui la blesse d’un coup de couteau. Mais l’autre formule « je ne l’aime pas c’est elle qui m’aime » fait, d’aprèsLacan, du délire d’Aimée une « érotomanie homosexuelle ». Freud, cependant, ne dit pas que le renversement des propositions se soutient de la « reconnaissance » chez l’autre de son propre reflet. Il reviendra à Lacan de ressaisir puis de développer les perspectives que «Über narzismus » (1914) entrevoyait pourtant à partir de l’image reflétée dans l’eau du visage de « Narcisse ». À propos d’Aimée etdes sœurs Papin, Lacan écrira : « Le mal d’être deux » dont souffrent ces malades ne les libère qu’à peine du mal de Narcisse. « Passion mortelle et qui finit par se donner la mort ».
Imaginaire & Inconscient, 2002/5, 53-66.

54

IMAGINAIRE & INCONSCIENT

En 1936, Lacan fait une nouvelle avancée en mettant en évidence au Congrès de Marienbad que ce qu’il appelle « The looking-glass phase »permet de concevoir au-delà de la psychose paranoïaque la naissance même du MOI. Wallon dans les Origines du caractère chez l’enfant (1934) avait fait un bilan des études sur l’enfant face à sa propre image spéculaire. Darwin note que vers le 8e mois il manifeste par des « Ah» sa surprise chaque fois que son regard se trouve rencontrer son image et Preyer, qu’à la 33e semaine il tend la main...
tracking img