Penser c'est dire non

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
• Explication rapide, comme on m'a appris à les faire au lycée (enfin prenez garde, là je vais vite, dans un devoir rédigé il faudrait détailler plus) :
La thèse est posée dès la première phrase :penser, c'est dire non. Sans ambiguité, Alain définit le sens du mot penser. Il continue par une observation, analogie où il compare l'endormissement à l'acquiessement, le réveil à la dénégation.Métaphoriquement, le non est ainsi doté d'une valeur plus positive que le oui, comme si le non était l'éveil de la pensée.
Dire non, certes, mais non à quoi ? Alain précise sa thèse : la pensée dit non àla pensée. Dire non, c'est affronter avec sa pensée sa propre pensée. C'est remettre en cause les évidences, porter en permanence attention à ce que l'on pense, pour s'assurer de sa justesse. C'est,pour Alain, le combat par excellence.
Alain aborde alors rapidement les notions de responsabilité individuelle (je suis seul responsable de mes pensées, c'est à chacun de faire l'effort de dire non, dese remettre en question) et de liberté (l'asservissement résulte de l'acceptation tacite d'une domination, la liberté d'une réflexion critique sur l'oppression). Les titres des ouvrages dans lesquelscet extrait s'insère prenne alors tout leur sens : propos sur la religion et, surtout, sur les pouvoirs.
Alain va plus loin encore en affirmant que même le vrai devient faux si on ne l'interroge pasen permanence. Une condition de vérité se dessine : ne peut être vrai que ce dont je me demande à tout instant s'il n'est pas faux, et que je confirme ainsi perpétuellement dans son statut de vérité.Cela devient même pour Alain une condition d'existence de la pensée elle-même, et l'on pense inévitablement à Platon lorsqu'il dit que celui qui croit ne sait pas qu'il croit : le premier pas pourPlaton, celui de savoir qu'on ne sait pas, est ici le pivot de la thèse, l'éternelle démarche à toujours recommencer. (On me fait remarquer dans les commentaires qu'il s'agirait plutôt de Socrate que...
tracking img