Pensez vous plus efficace de parler des sujets graves su un ton léger et humoristique ou sur un ton sérieux appuyez votre réponse su vos lectures personnels

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (872 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pensez vous plus efficace de parler des sujets graves su un ton léger et humoristique ou sur un ton sérieux appuyez votre réponse sur vos lectures personnelles
Pour définir la comédie, J.BSanteuil écrivait castigat ridendo mores, l’on peut déduire de cette phrase qu’un discours apparemment léger peut convenir à un sujet grave et même influer sur les mœurs d’une époque. Cela semble assezparadoxal, car il est d’usage habituellement d’employer un ton grave pour convaincre ses semblables. Dès lors, est-il plus adapté d’user d’un ton sérieux pour rendre compte d’un sujet grave ou bienpeut-on adopter un ton léger qui au premier abord peut sembler déplacer ? Si dans un premier temps, l’utilisation d’un ton sérieux semble plus à même de convaincre de manière probante, ilapparait néanmoins dans second temps qu’un ton badin, offres également des perspectives intéressantes lorsqu’il s’agit non seulement de convaincre mais aussi et surtout de persuader.
2ème axe transitionMais il existe des auteurs sérieux qui utilisent un ton badin pour traiter des sujets graves. En effet, on constate qu’il existe des auteurs qui usent d’un ton léger pour traiter des thèmes sérieux.La Fontaine, fabuliste pendant le règne louis XIV, écrivait des fables qui, au premier abord, ressemblent plus à des contes pour enfant dans lesquelles la morale annonce souvent clairement ce qui estbien et mal. Ainsi l’on peut constater, que ces fables illustrent des sujets de son temps particulièrement brûlants. Par exemple dans  Le Chêne et le Roseau, célèbre fable qui oppose un chêne et unroseau, La Fontaine, en réalité, veut dénoncer le procès ayant eu lieu entre Fouquet, représenté par « le chêne », et le roi Louis XIV, figuré par « le roseau » soutenu par Colbert auquel faitallusion « le vent du nord ». De plus, les fables de la Fontaine dénoncent également les mœurs de la société. En effet, ces fables, dont les personnages sont le plus souvent des animaux, fustigent en...
tracking img