Pensez-vous que la fonction essentielle des comédies soit de faire rire ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2505 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*La scène est *donc *un moyen d'expression aussi bien *gestuel* (les acteu*rs) *qu’*intellectuels (les répliques) où l'auteur peut exprimer ses idées* et *sa vision *de la société* plus ou moins indirectement.
Aujourd’hui comme hier, le rire fait partie de notre quotidien. Besoin vital, tout aussi bien pour notre corps que pour notre esprit, il est indispensable à tout être pour trouver unéquilibre, une stabilité. Ce rire, qu’il soit gras, nerveux, moqueur, jaune, peut être déclenché par plusieurs facteurs : de la situation rocambolesque, en passant par le simple jeu de regards, au one man show de notre époque jusqu’à la littérature et au théâtre. On peut distinguer en littérature différents types d’ouvrages qui prêtent à rire ou tout du moins à sourire tels que le pamphlet, la satireet autres œuvres polémiques ou tout simplement burlesque à la manière du Pantagruel de Rabelais. En revanche, on peut distinguer au théâtre un genre qui se définit par sa capacité à faire rire le lecteur ou le spectateur : la comédie.
Par ailleurs, que la comédie fasse rire, tout le monde s’accorde à le dire, toutefois, ce rire peut ne pas être gratuit et revêtir différentes fonctions et enjeux.Elle peut par exemple, châtier les mœurs en riant.
Dans quelles mesures y parvient-elle et est-ce là sa seule fonction ?
Nous verrons dans un premier temps le genre théâtral comique, sa fonction première, son originalité puis nous étudierons l’utilisation de la comédie comme moyen de dénonciation des mœurs et enfin nous essaierons de voir quelles sont les limites et l’impact de la comédie denos jours.

La comédie existe depuis l’antiquité, c’est un genre théâtral ancien qui a toujours trouvé sa place dans le cœur des lecteurs et spectateurs.
Le premier auteur comique que l’histoire connaisse est grec : il s’appelait Epicharme. L’on retiendra des comédies grecques, les onze retrouvées d’Aristophane et Le Dyscolos, de Ménandre comme les plus connues. La comédie est apparue peuaprès la tragédie, elle aussi à l’occasion des fêtes données en l’honneur de Dionysos chez les grecs où l'on pouvait entendre, dans les cortèges burlesques des plaisanteries et des chansons. Ces manifestations spontanées ont fait place après quelques temps à des représentations plus organisées, des farces, des pantomimes: c'est ainsi qu'est né le théâtre populaire. La comédie reste cependant pendantlongtemps un théâtre lié fortement à la tradition populaire. La comédie a connu à travers l’histoire de nombreuses variantes, du mime romain aux mystères, qui mettent en scène, sous la forme d’épisode avec des effets spéciaux, la vie des saints ou des martyres à la farce Moyenâgeuse.
On appelle comédie une pièce de théâtre qui possède un dénouement heureux et pour la plupart, s’accapare desdifférentes formes de comique. Comique de situation misant sur le quiproquo: par exemple dans Le Mariage De Figaro, de Beaumarchais, le jeu de renversement des rôles de Suzanne et de la comtesse pour tromper le comte entraîne des nombreux renversements de situation qui ne correspondent pas à l’effet recherché par les deux dames : « Figaro, à part, entendant le baiser. J’épousais une jolie mignonne »(acte V, scène 6) tandis que le spectateur sait que c’est le comte qui reçoit le baiser et non Suzanne. Ou bien misant sur l’absurde, le côté drôle d’une situation qui ne l’est pas, par exemple, dans Le Tartuffe, de Molière, lorsque Orgon est caché sous la table et que le spectateur le voit pâlir tandis qu’apparaissent au grand jour les intentions de son « ami ». Il existe également le comique de motbasé sur les calembours, le patois etc. ou bien encore le comique de caractère (et de répétition) : la caricature est tellement poussée dans l’extrême qu’elle en devient drôle. On peut bien sur citer dans ce cas l’Avare de Molière.
On peut aussi citer le comique de geste, cependant, celui-ci se retrouve essentiellement dans la Commedia Dell’Arte, apparu au 16e siècle. C’est un théâtre...
tracking img