Pensez-vous que la lecture de contes et fables n'a d'intérêt que pour les enfants ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (965 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan Détaillé d’un Sujet de Dissertation :
«Pensez-vous que la lecture des fables et des contes ne présente d’intérêt que pour les enfants ?»

Introduction : Les contes et les fables sont desapologues. L’apologue est un discours narratif à visée argumentative qui renferme un enseignement ; il demeure cependant un divertissement pour un public d’enfants. Les enfants apprécient cette formed’éducation : elle met en scène des animaux qui parlent, un univers féérique et des situations caricaturales. Mais ce jeune lectorat ne peut-il pas s’élargir à des adultes qui utiliseraient ces contes et cesfables comme objet de réflexion ?
Nous allons d’abord expliquer pourquoi l’apologue plaît et instruit les enfants, puis pourquoi il peut être davantage adapté aux adultes, et enfin, nous tâcheronsde démontrer pourquoi les enfants comme les adultes peuvent y trouver de l’intérêt.

Certes l’apologue est un genre destiné aux enfants

A) La forme séduisante de l’apologue le rend accessible auxenfants
Les contes et les fables sont des textes brefs et simples, et répondent à un attrait pour le merveilleux, ce qu’apprécient les enfants. La Fontaine cherche à plaire, et utilise pour cela desallégories ; il «trace de légères peintures».

Des protagonistes qui séduisent et éduquent les enfants
L’apologue met en scène des personnages caricaturaux (des animaux dans beaucoup de fables ;Exemple : le Singe et le Chat, l’Araignée et l’Hirondelle...). Ces protagonistes représentent le comportement humain et préparent l’enfant à vivre en société. Leur psychologie est stigmatisée et lesrend facilement identifiables ; ils constituent un repère pour la vision simpliste des enfants.

C) Les apologues donnent des leçons sur des vérités abordables
«Je chante les héros dont Ésope est lepère, Troupe de qui l’histoire, encore que mensongère, contient des verités qui servent de leçons.»
-La Fontaine, Fables, dédicace «À Monseigneur le Dauphin»

Les contes comme les fables...
tracking img