Peopolisation politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1928 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Peopolisation et politique

Il en est ainsi : la communauté scientifique française tarde aujourd'hui encore à se pencher sur les relations entre people et politique, alors que des travaux sur la « tabloà¯disation », la Celebrity Politics ou les rapports entre vie privée et image publique s'épanouissent depuis plus d'une décennie aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou en Allemagne. Cetteréticence provient d'abord, à n'en pas douter, du caractère polymorphe et évolutif de notions dont même l'orthographe n'est pas figée : “peopolisation†, “pipolisation†, voire “pipeulisation†, “peoplisation†, “peopolitique†, “pipolitique†, “peoplitique†, et autres “piplitique†...
La notion de peopolisation politique s'est en effet forgée au cours des années 2000 par unempilement de significations successives. à l'approche de l'élection présidentielle française de 2002, elle commence par désigner l'investissement des médias people par les responsables politiques et leur entourage. à partir de 2003, elle exprime aussi l'alignement de l'ensemble des médias sur les formes et les contenus de la presse people. Enfin, à compter de l'année 2005, le terme englobe nonseulement les rapprochements bilatéraux entre responsables politiques et personnalités du sport ou du show-biz mais en outre le dévoilement de la vie privée des élus sans leur accord, selon des processus de scandalisation.
La méfiance de la recherche française est, ensuite, liée à la faible légitimité culturelle des médias people accusés d'être, sinon le moteur, du moins la source d'inspiration dela vedettisation et de l'étalage de la vie privée en politique : c'est le procès du « nivellement par le bas » et du « mélange des genres » intenté à la peopolisation de la vie politique, y compris par ses trois acteurs : hommes politiques, médias et opinion publique.
Enfin, le dernier frein à l'étude de la peopolisation politique réside dans le caractère indigène de notions avant tout portéespar les médias et les élus. S'ils ont été particulièrement vifs autour de la campagne présidentielle de 2007, puis durant les premiers mois d'exercice du pouvoir de Nicolas Sarkozy, les débats sur la peopolisation politique traduisent, dès la campagne présidentielle précédente, le regard des journalistes et des hommes politiques sur les mutations de leurs métiers respectifs et les aléas de leursrelations. Légitimement, l'analyste peut craindre de se laisser piéger par une catégorie constituée par et pour les acteurs d'une scène, qui plus est polémique. La vraie question est donc plutôt de savoir si la notion de peopolisation est heuristique ou fait au contraire écran pour comprendre les évolutions récentes de la politique et des médias. à l'instar de la réflexion initiée lors de lajournée d'étude « Peopolisation et politique » [1], il ne s'agit pas d'essentialiser la peopolisation politique mais de la tester, en la mettant en perspective dans différents contextes historiques et/ou géographiques, et sous plusieurs éclairages disciplinaires : histoire, bien sûr, mais également science politique, sociologie, sciences de l'information et de la communication et narratologie.
Ilconvient en premier lieu de réinscrire le phénomène dans la durée pour poser la question des origines de la peopolisation politique : parce que, précisément, la première précaution est de se méfier des néologismes et de vérifier si la chose a existé avant le mot. Cette démarche ne condamne pas à l'anachronisme puisqu'il s'agit au contraire de combattre le caractère téléonomique d'une histoire desrapports entre médias, opinion et politique, saisie comme une évolution linéaire vers toujours plus de vedettisation et d'étalage de la vie privée des hommes et des femmes de pouvoir.
Ainsi, lorsqu'Annie Duprat étudie la médiatisation de la vie privée de Marie-Antoinette à travers le prisme « peopolitique », l'enjeu est d'expliquer par quelles particularités biographiques et mises en intrigues...
tracking img