Perception, philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*Etude de texte de Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique*.
Chacun d’entre nous possède une conscience, c’est grâce à celle-ci que nous nous ouvrons au monde pour percevoir. En effet, laperception, faculté qu’a un sujet de se représenter des objets, permet d’accéder au monde, et ce par l’organisation de sensations. Les sens qui sont le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat et le goûtnous transmettent des informations. Cependant, ces dernières sont à l’origine d’une perception subjective car toute perception est une représentation selon une certaine perspective, et il y a del’imagination dans la perception. Emmanuel Kant, philosophe des Lumières, s’intéresse à ce thème dans l’Anthropologie du point de vue pragmatique qui est son dernier ouvrage et le seul manuel de ses cours qu’ilpublia lui-même, en 1798. En effet, il enseignait deux cours « populaires » qui se donnaient pour but la connaissance du monde, celui de géographie physique et celui d’anthropologie. Dans un desextraits de cette œuvre que nous avons nommée précédemment, la question que nous nous posons est : Par quoi sommes-nous trompés : les sens ou l’entendement ? En effet, peut-on faire confiance à nos sens ?Ainsi, ce texte nous invite à réfléchir sur la source de l’erreur, et s’il est possible de l’éviter. A cela, Kant répond que les sens ne sont pas trompeurs, mais que c’est l’entendement qui est àl’origine de l’erreur car c’est lui qui juge, et non la sensibilité. Il enrichit cette thèse à l’aide de trois arguments majeurs. Tout d’abord, Kant réfute la thèse de Descartes selon laquelle les sensnous trompent. Ensuite, il souligne le fait que l’homme confond souvent l’objectif et le subjectif. Enfin, il conclut que l’on ne peut pas faire totalement confiance à son entendement car il a tendance àse tromper.
Dans un troisième temps, Kant défend les sens grâce à son argument précédent qui décrit que l’homme « est-il conduit à prendre le phénomène pour l’expérience », le phénomène, du...
tracking img