Perception

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Aide-mémoire : la préparation de l'observation

Dans la phase de préparation de l'observation, il y a des choix à effectuer :

1. le choix de l'objet
2. le choix du terrain
3. le choix du mode d'observation, ce qui renvoie à la question du statut de l'observateur.
4. Réfléchir à la temporalité de l'enquête
5. collecter des informations préalables
6. élaborerune grille d'observation

1. le choix de l’objet

Exemple : on choisit d'étudier un club de sport, une pratique individuelle dans un lieu public, des supporters...

Expliciter la fonction officielle de cet objet, éventuellement son fonctionnement/organisation officiels si on les connaît.
Expliciter ce que l’on « s’attend » à trouver (ce qui ne correspond pas nécessairement déjà à lafonction officielle de l'objet; ce que l'on "s'attend à trouver" à partir de la littérature sociologique, mais aussi à partir de représentations communes) ; éventuellement : conviction particulière par rapport à cet objet, rapport aux valeurs...
En déduire éventuellement une amorce de problématique, les hypothèses qu'on a en tête ;

L'objet est choisi ? Expliciter les raisons pour lesquelles ona choisi cet objet (ce n'est pas nécessairement significatif, mais ça peut l’être : cela peut permettre expliciter le rapport aux valeurs)

2. le choix du terrain

Exemple : on choisit d'étudier tel club de tennis, le jogging dans tel parc, les supporters du PSG pendant tel et tel matchs...

À expliciter : a-t-on choisi le terrain en fonction de l'objet, ou l'objet en fonction duterrain ? C'est-à-dire : à partir du thème général du sport, est-ce qu'on s’est dit : « ça tombe bien, il y a tel club de tennis à côté de chez moi », ou : « je m'intéresse au rapport au corps [le point de départ est alors théorique, on part d'une problématique], comment il se manifeste dans la pratique de la boxe [objet] ; à partir de là je cherche un terrain (tel club de boxe) ».

Délimitation duterrain : quelles frontières envisage-t-on de lui donner a priori;

Question de l'accessibilité ; quel est le degré d’accessibilité ? L'accès est-il immédiat ou doit-il se négocier ? Préciser si l'accès au terrain passe par la médiation de personnes en particulier. Lien avec la question de l'observation à découvert ou incognito, voir ci-dessous.

3. le choix du mode d'observation

Deuxparamètres essentiels :

• Le degré de participation

Sur la question de la participation : va-t-on prendre un rôle déjà existant dans la situation étudiée (définition classique de l'observation participante) ? Ou se contenter d'une posture d'observation plus en retrait?
Remarque : il arrive souvent que la participation ne soit pas aussi nettement définie en termes de "rôlepréexistant dans la situation" (rôles peu clair : cf foules, bandes..)

Les paramètres du choix :
- avez-vous une possibilité de participation?
- intérêt du point de vue de la relation enquêteur-enquêtés : dans quelle mesure la participation peut-elle faciliter votre acceptation par les enquêtés? Par le biais de la réciprocité (en prenant un rôle, vous rendez des services; signe d'ouverture)? parceque cela vous permet de vous "fondre dans le paysage"?
- intérêt du point de vue scientifique : les connaissances qu'on va pouvoir acquérir par ce biais : bien penser aux vecteurs possibles de cette connaissance : l'accès à des observations auxquelles on n'aurait pas eu accès sans participation (voir, entendre, etc.), le fait de faire l'expérience personnelle (illusion?) de ce que vivent lesenquêtés (cf Wacquant, Sainsaulieu…). Le point essentiel est l'accès à un point de vue d'observation. Sur ce point, bien réfléchir aux possibilités de mobilité induites par ce rôle : accès à des choses auxquelles on n’aurait pas accès en tant que simple observateur, mais aussi restriction de la mobilité : le rôle impose un point de vue.
- les risques respectifs de la participation et de la non...
tracking img