Perceptions de la prison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1207 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Premier contact avec le milieu carcéral
1. Mes perceptions avant la visite :
Je perçois la prison comme un endroit austère, triste, sombre… un endroit démoralisant. Je me dis que purger une peine dans un endroit semblable doit être tellement difficile moralement, psychologiquement, et ce, en plus de supporter l’accusation qui a mené à l’incarcération. Je vois la prison comme étant un « grosbloc » où l’on retrouve plusieurs étages à l’intérieur et dont les lourdes portes sont faites de barreaux qu’on doit ouvrir et fermer à l’aide d’une clé. Lorsque je perçois cette image j’entends même, dans ma tête, le bruit sourd des portes lorsqu’on les ferme. Pour moi, c'est aussi un autre monde, c'est un monde à part pour ne pas dire que c'est totalement une autre société, mais en miniature(une « microsociété »). 
La prison est un lieu solitaire pour toutes les personnes qui y sont incarcérées. Par contre, ma perception du détenu lui-même est assez objective, impartiale. Jamais je ne porte un jugement sur une personne peu importe le crime ou le délit commis. Ça ne veut aucunement dire, par contre, que je suis en accord, que j’approuve ce qu’elle a fait ! Une fois derrière lesbarreaux, les détenus ont tous une privation matérielle, sexuelle, de sécurité personnelle, d'autonomie, de liberté… Ils sont tous rejetés de la société dite « normale » et sont regroupés ensemble, dans un endroit que l’on peut nommer « école du crime ». Il y a aussi ma perception de l’entourage : les codétenus, les agents correctionnels, ou toute autre personne y travaillant. Je m’interroge à savoir s’ilpeut y avoir une harmonie qui s’installe entre eux malgré tout.
J’essaie en vain de me souvenir de mes perceptions de la prison avant ma visite de l’an dernier, mais ces souvenirs sont très loin dans ma tête! Jusqu’à maintenant, j’ai déjà visité deux prisons ainsi qu’un pénitencier en plus de faire un stage d’une semaine à l’intérieur d’un de ces centres de détention. Alors, je sais déjà commentça se passe à l’intérieur des murs et je n’ai vraiment rien appris de nouveau avec la présente visite.
2. Mes sentiments, mes émotions, mes appréhensions avant mon entrée :

Je ne peux déterminer avec précision ce qui m’habitait avant mon entrée à l’intérieur de l’établissement. Avant la visite, sentiments, émotions, appréhensions n’étaient pas nécessairement présents. Je dirais quej’avais peut-être plus un questionnement à savoir comment « ça se passe en-dedans… ». Peut-être que le fait d’arriver dans un milieu fermé, totalement inconnu pour moi, me faisait vivre une certaine crainte. Peut-être aussi que de voir, pour la première fois, à quoi ressemble un établissement de détention me procurait une certaine excitation. Habituellement, je ne me laisse pas « envahir » par toutessortes de pensées avant d’être arrivée sur les lieux. Alors, personnellement, je ne peux bien répondre à cette question, car honnêtement, je n’ai pas vécu ces situations ou du moins, je n’en ai pas le moindre souvenir.

3. Mes sentiments et mes émotions pendant la visite :

Durant la visite, je dirais que le plus grand sentiment qui m’a habitée était la crainte. Non pas parce que je ne mesentais pas à l’aise ou que j’avais peur, mais bien la crainte de rencontrer des personnes incarcérées que je connaissais et dont je n’étais pas au courant de leur incarcération. Lorsque nous sommes arrivés près du pavillon 5, les « gars » étaient dans la cour extérieure et, ma crainte est devenue réalité. Quelques détenus m’ont saluée et là, un sentiment de gêne s’est aussitôt emparé de moi sansraison.
Une fois, je suis allée « visiter » un ex-copain. Le fait de revoir le parloir sécuritaire m’a refait vivre plusieurs émotions et sentiments… Sentiments de honte, de rage, de colère, de tristesse étaient tous de la partie. C’est bouleversant !!!

4. Éléments (2) qui m’ont surprise, impressionnée ou déçue :
J’ai été surprise et impressionnée de voir, dans la salle de conférence,...
tracking img