Perceval

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9168 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Perceval est le personnage principal de Perceval le Gallois ou le Conte du Graal, écrit par Chrétien de Troyes dans le dernier quart du 12e siècle. C’est l’époque des romans de chevalerie. Les romans de la cour d’Arthur et les chevaliers de la table ronde.

Un Jeune Sauvage.

Le premier chapitre s’appelle « Un Jeune Sauvage ». Le personnage principal est introduit comme « le fils de la dameveuve »[1], nous ne savons pas son nom propre. Il est peint comme un jeune homme à cheval qui part du domaine de sa mère, pour aller voir les paysans qui sont au service de leur maison. Il entre dans la forêt par une belle matinée de printemps. Il paraît heureux parce qu’il aime la nature et il s’amuse en jetant avec beaucoup d’habileté les javelots qu’il a apportés.

L’auteur nous montre unjeune homme plein de vie, enthousiaste, habile. Nous savons qu’il vit avec sa mère mais nous ne savons pas comment il s’appelle. Sargent-Bauer[2] observe que nous pouvons conclure de cette entrée en matière qu’il ne s’agit pas d’un petit enfant mais d’un garçon arrivé à la maturité physique et qui est sur le point d’entrer dans le monde des adultes. Il est débordant d’énergie, sans pourtant savoirqu’en faire.
C’est l’adolescent qui n’a pas encore beaucoup d’obligations, qui est libre de donner son énergie à ce qui lui plaît.

Quand il traverse la forêt, il rencontre des chevaliers. La réaction du jeune homme à cette rencontre nous renseigne davantage sur son caractère et la situation dans laquelle il vit.
D’abord il entend des gens venir à vive allure. Tout étonné, il se dit « sur monâme madame, ma mère ne m’a pas menti. Rien de plus terrifiant que les diables, m’a-t-elle dit pour se garder d’eux il faut bien vite sur soi faire le signe de la croix. Me voilà averti, mais je n’entends pas de cette oreille ; se signe qui voudra ; moi je vais choisir le plus fort d’entre eux et le férir (frapper) d’un de mes javelots. »[3].

Les gens qu’il rencontre sont des chevaliers. Quand ilvoit ces chevaliers il s’écrie « Ah, Sire Dieu pardon : ce sont des anges que je vois là. Quel péché est le mien ! Moi qui les ai appelés des diables » [4] Le dialogue du jeune homme avec un chevalier laisse voir un autre aspect de son caractère ; l’innocence par rapport à la vie du chevalier.
Un chevalier pose le jeune homme une question. Trop occupé par ses propres pensées, il n’y répond pas.Il pose lui-même des questions sur la lance, l’écu et l’haubert. Il demande également s’ils sont nés comme ça. Perceval ne sait donc rien de la vie d’un chevalier.
Il apprend encore que c’est le roi Arthur qui les a adoubés et que ce roi séjourne à Carduel.

Ce qui nous frappe c’est la grande économie du texte. Chaque mot a une signification. Chaque question prépare l’autre et forme un tout biencompréhensible mais sans employer trop de mots. Les questions montrent l’innocence totale du jeune homme. Il n’a pas été en contact avec la chevalerie, la vie à la cour du roi Arthur.

Ce passage nous informe sur le jeune homme et la mère du jeune homme. Nous savons déjà que sa mère est veuve et que le jeune homme s’appelle « le fils de la dame veuve ». Nous savons aussi que la mère est unefemme qui croit en Dieu et que c’est elle qui lui a appris de ne pas pécher, d’avoir peur des diables et de se défendre en faisant un signe de la croix. Le jeune homme, lui, est présenté comme un jeune qui ne croit pas en Dieu mais qui se fie sur sa force et sur son javelot. Quand il voit les chevaliers, il est ébloui par la beauté de leurs vêtements, la peur a disparu. Il dit Dieu j’ai péché deles appeler des diables. Le jeune homme se fie à sa force quand il pense être en danger. Quand il se trouve en sûreté entouré de ces chevaliers habillés richement, il s’excuse auprès de Dieu pour l’erreur qu’il a commise.
Le dialogue avec le chevalier montre que le jeune homme ne sait rien de la chevalerie et de la cour du roi Arthur, montre son innocence totale.
Ce passage prépare l’entrée...
tracking img