Persecution au travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II/ Les conséquences de ces persécutions :

Les différentes formes de violences internes ont des répercussions importantes sur la santé physique et psychologique des victimes : symptômes de stress, dépression, isolement, tendances suicidaires… Elles ont également des conséquences sur leur devenir professionnel (départ volontaire de l’entreprise, licenciement, déclaration d’inaptitude…). Ellesont enfin un impact sur l’entreprise elle-même, en dégradant le climat social et les relations dans le collectif de travail, et en nuisant à la productivité.

A- Pour le salarié :

Les conséquences pour le salarié sont bien identifiées pour le harcèlement moral et sexuel. Pour les autres formes de violence, tout dépend de leur intensité, de leur fréquence et de la régulation qui en est faitedans l’entreprise.

Le harcèlement moral inflige à la personne qui le subit une souffrance psychologique sur le plan professionnel et personnel.
En effet, les conséquences du harcèlement sont triples. La première est une détérioration de la santé physique et mentale de la victime. Certes l’état dépressif est l’un des troubles les plus fréquents chez les victimes du harcèlement. Il se manifeste demanière permanente par une humeur triste, un accroissement de l’angoisse, du stress, un manque d’intérêt pour le quotidien professionnel, un sentiment de dévalorisation de soi et de culpabilité par rapport à l’événement qui s’est produit.
Ainsi, la conséquence du harcèlement moral est avant tout une pathologie de la solitude, de l’isolement, qui renforce la souffrance.

On pousse la personneà devenir méfiante, rigide, procédurière. C’est le pouvoir des mots qui font acte et qui transforment l’autre. Ainsi cette transformation mine la personne et la détruit par la suite.
Certes, une dépression chez la victime peut le conduire à des risques de suicide et en s’appuyant sur la littérature, on remarque plusieurs cas où la personne souffrant de l’harcèlement moral a fini par se suicider(leyman 1996).
Einarsen et Col (1994, cités dans Hoel et Col 1999) affirment que 40 % des personnes cibles, celles qui ont été le plus fréquemment harcelées, ont tenté de se suicider.

La seconde conséquence se caractérise par les implications économiques non négligeables du harcèlement moral pour le salarié. Une perte de revenues pour les personnes qui se retrouvent au chômage, des fraismédicaux non remboursés. Ainsi selon une étude de Hirigoyen3 en 2001 en plus des 36% de cas de harcèlement suivi par le départ de la victime, 30 % des personnes se retrouvent en arrêt de travail pour longue maladie, au chômage pour inaptitude médicale. Ainsi, dans 66 % des cas de harcèlement moral au travail, la personne est exclue du monde du travail au moins pour une certains temps.
La troisièmeconséquence résulte souvent des perturbations dans la communication ou les processus de production, qui entrainent non seulement une baisse de la qualité du travail, mais aussi une baisse de la productivité.

Pour conclure, une situation de harcèlement moral peut provoquer dans un premier temps des symptômes de stress associé à de la nervosité, irritabilité, anxiété, troubles du sommeil, brûluresd’estomac, hypertension artérielle, douleurs musculaires, hypervigilance et/ou hyperactivité, fatigue, consommation d’alcool et de psychotropes…

Effets sur la santé quand une situation de violence interne perdure
Dans les premiers temps Les victimes peuvent être envahies par un sentiment d’épuisement et de fatigue chronique, une baisse de l’estime de soi, pouvant évoluer vers une dépression.
Amoyen terme Une névrose traumatique peut s’installer chez la victime, se caractérisant par les manifestations suivantes :
Retour en boucle de scènes traumatisantes, humiliantes
Angoisse avec manifestations physiques
Terreur à l’idée d’aller au travail
Cauchemars, insomnie
Sentiment de culpabilité, position défensive de justification
Troubles de la mémoire, de l’attention...
tracking img