Persepolis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PERSEPOLIS

Persepolis est à la base, une série de quatre bandes dessinées à caractère autobiographique et historique, réalisée en noir et blanc par Marjane Satrapi . L’auteur retrace, à travers son œuvre, les étapes marquantes qui ont rythmé sa vie, de son enfance à Téhéran à son entrée difficile dans la vie adulte. Persepolis, est un témoignage de l'histoire de l’Iran (même si cette œuvreconstitue une représentation plus que fidèle d'un quotidien qui se voit brutalement bouleversé) , du renversement du Chah (le 11 février 1979) à la Révolution iranienne des années 1979 – 1980. C’est un outil de compréhension et d'interprétation différent. Persepolis, c'est aussi une réflexion sur la crise d'identité, et permet à tous les exilés de s’assumer et de ne pas laisser de côté leur origine.La bande dessinée a donné lieu à la production d’un long métrage d’animation, Persepolis, réalisé par Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud et sorti en France en 2007.
Ce film obtient le prix du jury du Festival de Cannes 2007.
Aux Césars 2008, il obtient celui du meilleur premier film ainsi que celui de la meilleure adaptation. Remarque : Persepolis fut interdit de diffusion au Liban fin mars2008 mais cette interdiction a été levé par la polémique nationale n'aboutisse à la levée de cette interdiction.

I) Résumé du film
Téhéran, 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les événements qui vont mener à la révolution et provoquer lachute du régime du Shah.
Avec l'instauration de la « République islamique » débute le temps des « commissaires de la révolution » qui contrôlent tenues et comportements. Marjane, qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire.
Bientôt, la guerre contre l'Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches.
La répression intérieure devient chaque jour plussévère.
Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l'envoyer en Autriche pour la protéger.
À Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l'adolescence, la liberté, les vertiges de l'amour mais aussi l'exil, la solitude et la différence.

II) Les trois parties du film en relationavec la génération

- Marjane enfant.
Les spectateurs font connaissance avec une petite fille brune, volubile, et débordante d´énergie que ses parents surnomment « Marji ».Cette première partie nous montre les événements et les influences familiales qui détermineront son caractère et ses valeurs. Elle assiste aux conversations politiques de ses parents. Elle écoute les histoires familiales quelui raconte sa grand-mère : elle apprend que son « grand-père était un prince Kadjar et communiste ». Elle voue une admiration sans borne à son oncle.
Son innocence ne lui permet pas d´avoir conscience de la gravité des événements. Comme tout enfant, elle s´est construit un monde imaginaire. Elle s´imagine en « Futur prophète »et elle entretient, le soir avant de s´endormir, des conversations avecDieu sur les comportements à suivre. Influençable et crédule, elle proclame son amour pour le Shah qui a été élu par Dieu. Mais peu à peu, sa conscience se forme, influencée par son environnement familial mais aussi par ses expériences personnelles comme l´exécution de son oncle Anouche. Elle se moque du discours de ses professeurs et n´hésite pas à les contredire lorsque l´un d´eux affirme que lepays est devenu une démocratie.
- Marjane adolescente.
Le second relate le passage du personnage de l’Iran à l’Europe (L’Autriche en particulier) et ce que cette expérience produit comme désenchantement, découverte, inquiétude, déception.
Ses parents l´envoient poursuivre ses études en Europe. Seule à Vienne, elle doit faire rapidement
l´expérience de l´autonomie. Du haut de ses quatorze...
tracking img