Personnages de tragedie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNE TRAGEDIE EST UN TEXTE DE THEATRE
Ce qui nous tient, dans la tragédie, c’est d’abord la consistance d’une forme textuelle.
Depuis quelques années, sous la bannière du «texte-matériau», le combatavec la consistance du
texte n’a plus souvent lieu: on s’intéresse plus à une «matière tragique» malléable, recyclable à
volonté (réduite à deux éléments: la grandeur et la violence, la «grandeviolence» qui ouvre en
général la voie à un théâtre compassionnel, néo-romantique), qu’à la forme de la tragédie. Or,
aucun sujet, aucun fait, aucune image, aucun accident, aucune atmosphère, aucunrécit ne sont par
eux-mêmes tragiques. La tragédie opère par sa forme, qui livre une situation à un affrontement de
paroles contradictoires.
Elle recueille dans le dialogue l’impossibilité d’unconsensus. La tragédie est discordante.
2. UNE TRAGEDIE TRAVAILLE AUX CHARNIERES DE L’HISTOIRE
La tragédie n’agite pas des éléments éternels (le destin, la mort, l’amour, la condition
humaine, qu’ilfaudrait écrire avec les majuscules qui conviennent à l’absolu), mais
articule éternellement le passé au présent. Elle a toujours procédé par un détour
historique: les tragédies grecques mettaient enquestion les catégories de la démocratie
naissante à partir des héros mythiques, les tragédies françaises celles de la monarchie à
partir des héros antiques, etc. Ce détour est la condition nécessairepour que l’Histoire soit
posée comme un problème, comme une construction. Si ce détour nous semble essentiel
aujourd’hui, c’est que nous sommes en train de sortir d’une longue périoded’après-guerre,
et que de nouvelles catégories se sont formées (terrorisme, liberté individuelle, droit de la
personne…) sur lesquelles le présent médiatique se règle et cherche son confort de lecture,
par-delà lacomplexité historique des situations.
Le temps de la tragédie n’est pas le passé simple, ni le présent simple, mais le présent
compliqué par un passé. La tragédie est embarrassante.
3. UNE...
tracking img