Personnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CR entretiens

Date :

Ont été examinées, les activités de la chaîne de valeur et les fonctions de support.

1. Contexte stratégique :

La loi 12-94 relative à l’organisation du marché des céréales et des légumineuses, promulguée en 1996, a ouvert ce marché à la concurrence. L’année 2008 a vu naître un premier concurrent pour la SOSIPO, lequel sera opérationnel vers le milieu de 2009. Ils’agit d’un projet monté par ORBONOR, importateur de céréales et filiale du groupe marocain HOLMARCOM. Si la capacité initiale des infrastructures de MASS CEREALES est sensiblement inférieure à celles de la SOSIPO, leur extension prévue vers un « port sec » permettant à terme le dédouanement sur place et les opérations de chargement, fera de cet opérateur un concurrent sérieux.

En prévision, laSOSIPO s’est engagée dans plusieurs projets dont :
• La restructuration et la consolidation des silos de l’ONICL au plan juridique, en 2008
• La mise en œuvre d’une « stratégie de gouvernance », visant à donner à la direction générale de la SOSIPO une pleine capacité de contrôle et de décision, notamment en terme de temps de réponse aux évolutions du marché
• L’élaboration d’un plan dedéveloppement des silos portuaires : par exemple, la capacité de transit du silo de Casablanca devrait être doublée (source site SOSIPO)
• La préparation et la mise en œuvre d’un plan de formation pluriannuel destiné à soutenir les évolutions de besoins de compétence induites par ces différents projets.

2. La chaîne de valeur :

L’organisation de la chaîne de valeur est identique pour tousles silos. Elle est intégralement contenue par le site d’implantation de chacun des silos. Elle est constituée de la manière suivante :

• L’activité  « Trafic » : sa mission est d’assurer les tâches portuaires suivantes :
o Demande d’accostage des navires auprès de la capitainerie et suivi/ coordination jusqu’à l’accostage proprement dit
o Préparation des opérations de déchargement(une modification récente de la réglementation donne aux opérateurs tels que la SOSIPO la responsabilité du stevedoring)
o L’activité « Trafic » assure aussi le contact avec le client pour les chargements

• L’activité « Exploitation » : sa mission est de procéder aux opérations liées au déchargement :
o Déchargement
o Pesage
o Nettoyages des cales
o Entretien/dépannage ponctuel

• L’activité « Maintenance » : sa mission est d’assurer la disponibilité optimale des infrastructures et des équipements. Un projet d’installation d’une GMAO est en cours de déploiement. On trouve de façon classique :
o Une équipe mécanique
o Une équipe électrique (et automatisme)
o Une équipe de gestion (GMAO)

Compte tenu des évolutions prévisibles engendrées parles orientations stratégiques, les domaines de compétences de la chaîne de valeur qui devraient être soutenus par le plan de formation sont les suivants (domaine & mots-clés…) :
• Commercial* : accueil client, service au client, culture client, qualité totale…
• Technique : stevedoring, notions de coût, sécurité, communication interpersonnelle…
• Maintenance : logiciel GMAO, gestion de lamaintenance, notions de coût maintenance…
• Maintenance : formation aux techniques utilisées notamment automatisme, instrumentation, régulation…

* Le marché (20 clients environ) n’exige pas une structure commerciale. Néanmoins une évolution sensible de la culture interne de l’ensemble du personnel des silos (en contact ou non avec le client ou ses représentants) vers la « qualité de service» est à produire.

3. Les fonctions de support :

A l’exception de l’activité « Hygiène et sécurité », la stratégie prévoit la centralisation des fonctions de support au siège de la SOSIPO. Ne subsisteront dans les silos que des « correspondants » chargés de veiller à la fiabilité des données, à leur collection et à leur transmission. En conséquence, un renforcement de la structure de...
tracking img