Personnes a haut potentiel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 100 (24830 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PERSONNES À HAUT POTENTIEL

LES AIDER À UTILISER LEUR POTENTIEL

ET À NE PAS EN SOUFFRIR

- Médecine générale et prévention de la psychopathologie des personnes à haut potentiel -

Mélanie BIDAUT GARNIER - 30 janvier 2008
DCEM3 - 5è année de médecine – UFR médecine REIMS

Préalable

Ce mémoire a pour objectif de répondre aux questions suivantes, à partir des données actuelles de lascience :
Les personnes à haut potentiel intellectuel ont-elles une augmentation avérée du risque de développer des troubles médicaux ?
Le médecin généraliste a-t-il les moyens de prévenir ces troubles, s’ils existent ?
Comment un médecin généraliste peut agir concrètement, sans formation spécifique, et sans trop majorer le temps de ses consultations ?

Les études consultées, dont voustrouverez les références dans la bibliographie, sont pour la plupart indexées dans pubmed. Elles peuvent être majoritairement trouvées à la bibliothèque universitaire (pôle santé) de Reims en format papier ou en format électronique. Les autres me sont parvenues directement par leurs auteurs, contactés par e-mail.

Les principales sources non trouvées via pubmed sont :
- deux livres sur le hautpotentiel, l’un écrit par J. Siaud-Facchin, psychologue spécialiste et renommée, qui a par ailleurs publié plusieurs articles indexés dans pubmed, l’autre écrit par A. Adda, autre psychologue considérée comme une référence sur le sujet
- des textes officiels (échelles européenne et nationale), des statistiques de l’URCAM
- une recherche effectuée par des enseignants de Toulouse (leGARSEP, cf. références), dont le compte rendu m’a été envoyé directement par son instigatrice
- des articles publiés et mis à disposition sur Internet via l’Association pour l’Epanouissement des personnes à Haut Potentiel Intellectuel

Je remercie tous les spécialistes contactés qui m’ont apporté leur éclairage sur le sujet et/ou m’ont communiqué directement leurs articles originaux parInternet :
- Dr V. Bertot, neuropsychologue pédiatrique (CHU Reims)
- Dr A. Bessou, gériatre et spécialiste des troubles de l’apprentissage (CHU Grenoble)
- Dr L. Braillon, médecin généraliste (Bernin dans l’Isère)
- Dr C. Peyrat, pédiatre (clinique pédiatrique, Toulouse)
- Dr O. Revol, pédopsychiatre (CHU Lyon)
- Pr. A. Ziv, professeur de psychologie clinique (universitéde Tel Aviv, Israël)

Je remercie aussi M. Rousseau-Castex, enseignante en lycée (Toulouse), et O. Gouverne, conseillère orientation psychologue (Troyes).

Enfin il est à noter qu’aucun des quelques médecins généralistes contactés dans l’Aube et dans la Marne n’avaient de notion sur les personnes à haut potentiel et encore moins sur la prévention d’une psychopathologie.

Ce que vous allezlire présente donc les résultats de cette recherche, analyse et réflexion.

Plan

Préalable (p.2)

Haut potentiel intellectuel (p.4)

Psychopathologie liée au haut potentiel intellectuel (p.7)

Structures de prise en charge du haut potentiel intellectuel dans quelques pays (p.13)

Prévention des troubles psychopathologiques liés au haut potentiel intellectuel (p.15)

• préventionprimaire : éviter l’apparition d’une psychopathologie
• prévention secondaire : dépister la psychopathologie pour mieux la gérer
• prévention tertiaire : atténuer les souffrances pour reprendre confiance

Médecine générale et prévention de la psychopathologie liée au haut potentiel intellectuel (p.27)

• Quand le médecin sait qu’il a en face de lui une personne à HP
-Conseils généraux pour le médecin en interaction avec une personne à HP
- Médecin généraliste et environnement de la personne à HP
1. environnement scolaire
2. stimulations intellectuelles
3. environnement affectif
4. environnement professionnel
- Médecin généraliste et risque suicidaire des adolescents à HP
- Médecin généraliste et dépistage de la...
tracking img