Peste noire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3563 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Yves Renouard

Conséquences et intérêt démographique de la Peste noire de 1348
In: Population, 3e année, n°3, 1948 pp. 459-466.

Résumé L'énorme mortalité causée par la Peste Noire de 1348 apparaît de plus en plus covwne un des faits les plus importants de l'histoire de notre millénaire. Il semble utile de présenter les résultats actuels des recherches qui tendent à l'appréciation exacte dunombre des décès et de leur rapport à la population préexistante. Il est particulièrement intéressant d'étudier en outre, à propos de l'exemple exceptionnel que constitue cette mortalité, bien plus grave pour l'humanité occidentale que les grandes guerres du XX* siècle, les conséquences multiples d'un brutal et considérable effondrement démographique.

Citer ce document / Cite this document :Renouard Yves. Conséquences et intérêt démographique de la Peste noire de 1348. In: Population, 3e année, n°3, 1948 pp. 459-466. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1948_num_3_3_1952

CONSÉQUENCES ET INTÉRÊT DÉMOGRAPHIQUES DE PESTE LA DE 1348

NOIRE

L'énorme mortalité causée par la Peste Noire de 1348 ap paraît de plus en plus covwne un des faits les plusimport ants de l'histoire de notre millénaire. Il semble utile de présenter les résultats actuels des recherches qui tendent à l'appréciation exacte du nombre des décès et de leur rapport à la population préexistante. Il est particulièrement intéres sant d'étudier en outre, à propos de l'exemple exceptionnel que constitue cette mortalité, bien plus grave pour l'human ité occidentale que les grandesguerres du XX* siècle, les conséquences multiples d'un brutal et considérable effondre ment démographique.

Il y a six cents ans, en 1347-1350, a sévi une des plus violentes épidémies de peste bubonique qui aient jamais frappé les pays méditerranéens et l'Europe tout entière. Les contemporains la désignaient souvent d'après les taches foncées qui couvraient le corps des malades comme le « malnoir > : elle est demeurée, parmi les pestes du passé, individualisée par ce nom de Peste noire qui lui reste attaché comme à la plus atroce de toutes. Le six centième anniversaire de ses ravages en France donne prétexte au rappel de sa propagation et à l'analyse rapide de ses conséquences. Mais l'intérêt de son étude ne tient pas seulement à son importance histo rique : on a pu dire en effet, parune simplification excessive, qu'elle avait marqué la fin du Moyen Age et le commencement des temps modernes. Il convient aussi de s'attacher à elle parce qu'elle est le plus ancien fléau d'ampleur mondiale sur lequel nous ayons des

460

LA PESTE NOIRE DE 1348

renseignements précis assez nombreux et quelques données numér iques : leur examen peut donc révéler quelques-unes des consé quencesgénérales des catastrophes démographiques brutales.

La Peste noire provenait sans doute des pays du Moyen Orient où il semble que la peste existait au XIV* siècle, comme encore aujourd'hui, à l'état endémique. Sa première manifestation nous est rapportée dans l'armée du khan de Kiptchak qui assiégeait la colonie génoise de Caffa en Crimée en 1347 : les cadavres de pes tiférés lancés dans laville par les pierrières mongoles y propagèrent la maladie et les vaisseaux génois la rapportèrent en Occident. A partir des ports méditerranéens, elle en visita de proche en proche tous les pays : Sicile dès 1347; Afrique du Nord, Corse, Sardaigne, Italie, Péninsule Ibérique, France en 1348; Autriche, Hongrie, Suisse, Allemagne du Sud, Vallée du Rhin, Flandre, Angle terre méridionale en 1349;Angleterre septentrionale, Scandinavie et pays riverains de la Baltique en 1350. En trois ans, en se pro pageant surtout le long des voies commerciales terrestres et de port en port, elle avait dépeuplé l'Occident tout entier. Le problème principal est de conjecturer approximativement le nombre de ses victimes et son rapport au chiffre total de la popul ation. Pour aucune des épidémies antérieures il...
tracking img