Peter

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4415 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le principe de Peter
Chaque employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence

Le livre du même titre, écrit par Laurence J. Peter et Raymond Hull, est paru aux U.S.A. en 1969. Trente ans plus tard, il n’a pas pris une ride1. Comme le dit le dos de couverture de l’ouvrage : Le principe de Peter vous plongera dans l’émerveillement en vous faisant découvrir que votre patron, votre chef deservice, votre contremaître… sont moins compétents que vous ne le croyez. Vous serez étonné de constater que, malgré cette incompétence, ils ont pu s’élever aussi haut dans l’échelle sociale. Peut-être vous poserez-vous la question : et moi ? » Voici donc quelques extraits de son contenu hautement instructif.

Le principe de Peter
L’incompétence au travail se manifeste partout. Un exemple : E.Tinker était exceptionnellement zélé et intelligent quand il était apprenti dans un garage automobile. Il devint bientôt mécanicien. Il savait admirablement diagnostiquer les plus obscurs défauts d’un moteur et faisait preuve d’une patience merveilleuse pour les réparer. Il fut nommé contremaître de l’atelier de réparations. Mais là, son amour de la mécanique et son perfectionnisme deviennent desdéfauts. Il entreprend un travail qui lui paraît intéressant, néglige les réparations urgentes, en disant que tout s’arrangera bien. Il ne laisse jamais partir une voiture avant d’être parfaitement satisfait du travail effectué. Il se mêle de tout. Il n’est jamais à son bureau, mais on le voit plongé jusqu’à mi-corps dans un moteur démonté et, pendant que l’ouvrier qui devait faire le travaill’observe, les autres attendent qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire. L’atelier est donc surchargé de travail, tout est en désordre, et les livraisons sont en retard. Tinker est incapable de comprendre que le client moyen ne demande pas la perfection, mais veut sa voiture à l’heure ! Il ne peut comprendre que la plupart de ses ouvriers s’intéressent moins aux moteurs qu’à leur feuille de paye. Tinker nes’entend donc ni avec ses clients ni avec ses subordonnés. Excellent mécanicien, il est devenu contremaître incompétent. Principe de Peter : Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence. Corollaire : Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité. Évidemment, on ne trouvera presque jamais de système dans lequelchaque employé aura atteint son niveau d’incompétence. Dans la plupart des cas, le travail continue, accompli par les employés qui n’ont pas encore atteint leur niveau d’incompétence.

1 Sauf qu’il est plutôt pauvre en anecdotes touchant à l’informatique. Extrait de La Lettre d’ADELI N°36 - Juillet 1999

1

Le principe en action
Miss Totland, qui avait été bonne élève et remarquableinstitutrice, fut promue inspectrice primaire. Elle devait maintenant enseigner non à des enfants, mais à de futurs professeurs. Pour cela, elle employa les mêmes techniques qui lui avaient si bien réussi avec les tout-petits ! S’adressant à des instituteurs, seuls ou en groupes, elle leur parle lentement et distinctement. Elle emploie généralement des mots faciles, d’une ou deux syllabes. Elle expliquechaque chose plusieurs fois, de façon différente, pour être sûre d’être comprise. Elle arbore toujours un beau sourire. Les professeurs détestent cette fausse cordialité et ces airs supérieurs. Leur ressentiment est si vif qu’au lieu de suivre ses conseils ils passent leur temps à chercher des prétextes pour ne pas faire ce qu’elle recommande. Miss Totland s’est révélée incapable de communiquer avecdes instituteurs. Elle ne sera donc plus promue, et restera toute sa vie inspectrice adjointe, au niveau de son incompétence. N’y a-t-il donc pas d’exceptions au Principe ? Aucun moyen d’en réchapper ? Eh non ! Nous le verrons dans ce qui suit.

Exceptions apparentes
Exception apparente n°1 : la sublimation percutante.
Walt Blockett était incompétent, sans espoir, un zéro fini, alors la...
tracking img