Petit commentaire sur pierre francastel "art et technique aux xix et xx siècles"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1763 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C'est un ouvrage fondamental sur le rôle de l'art entre deux siècles et au début du XX, sur sa conception et son évolution. L'auteur trace des liens et des liaisons entre la vie sociale et technique et la vie esthétique, il essaie de comprendre ce que représentait l'art au début du XX siècle après une révolution technique de la deuxième moitié du XIX s.

Le XIX siècle a été marqué par unevraie révolution technique qui a transformé complètement la connaissance de l'univers et de la position de l'homme dans cet univers. Il faut dire que le progrès accompli au cours du XIX siècle est comparable au progrès précédemment accompli au cours de deux siècle voir même plus. La même chose concernait l'art, l'écart entre Delacroix et Matisse qu'entre Véronese et Delacroix. C'était une vraierévolution. La question qui se pose logiquement est de savoir est-ce que ces changements techniques engendraient inévitablement des changements dans d'autres domaines de la société voir dans le domaine artistique, jusqu'où ces changement pouvaient influencer l'art, comment a changé la conception même de l'art et quelle était sa nouvelle définition?

La notion de l'art et ces rapports avec d'autresactivités de l'humanité ont évolué en même temps. Plusieurs théories ont succédé l'un après l'autre en commençant par l'opposition de la technique et de l'art et finissant par la théorie du compromis mettant la technique au service de l'art. Plusieurs idées ont été élaboré avant le rapport juste entre l'art et l'industrie a été établi.

L'auteur prouve que l'art et l'industrie sont liés et seprésentent comme deux activités de l'humanité à part entier, les deux sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l'homme. Le changement dans une activité provoque les changements dans une autre, ce qui paraît logique vu le lien entre les deux. Par exemple la nouvelle théorie des couleurs de Chevreul apparaît au même moment que les tableaux des impressionnistes et cela prouve à nouveau que l'art etla technique s'intérinfluencent et sont deux pôles nécessaires de l'activité humaine.

L'auteur pose la question comment exactement le progrès technique peut-il changer la conception de l'art. Il donne un bel exemple avec l'architecture. En fait le premier temps du progrès technique les artistes ne l'utilisaient pas pour créer de nouvelles formes et idées, les architectes gardaient les vieuxprincipes et changeaient juste le processus de l'obtention de matières d'autrefois. Juste à l'issu du certain temps que de nouvelles idées et formes ont réapparu, donc l'art s'avère comme un domaine assez sceptique et conservateur.

Après avoir déterminé le rôle de chaque activité l'auteur dresse un aperçu des étapes de la nouvelle architecture après 1900 et jusqu'au milieu du XX s. Il note aussique non seulement le progrès technique et les changements physiques des choses provoque l'évolution de l'art mais aussi la position géographique de l'endroit de la création d'objet d'art a son influence important. Il s'avère que l'art est un domaine lequel est lié étroitement avec tous les autres conditions.

Plus loin l'auteur pose la question quelle est la place de l'objet plastique - quiest le coeur de l'art - à une certaine époque dans l'histoire générale de la pensée humaine. Il le fait sur l'exemple de la peinture, à coté de l'architecture deuxième l'art majeur du XIX et du XX ss.

Une grande place dans l'histoire de l'art au début du XXs. occupait le Cubisme qui était présent dans la peinture et l'architecture, le mouvement qui était vraiment différent par rapport à desstyles précédents. L'auteur fait remarquer que le début du XXs. était marqué par des changements profonds dans toute la vie humaine et il est donc normal que tous les langages, tous les systèmes de relations ont plus ou moins changé. Le Cubisme est le premier mouvement qui était vraiment différent et caractérisé par son caractère quasi abstrait. C'est la période où l'objet même change, tout...
tracking img