Petrole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1056 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PETROLE :
Le pétrole est une roche liquide carbonée, une huile minérale composée d'hydrocarbures plus ou moins légers et de divers composés organiques piégés dans des formations géologiques particulières. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole fournit la quasi totalité des carburants liquides(fioul, gazole, kérosène, essence, GPL)
Origine Biologique :
Le pétrole est un produit de l'histoire géologique d’une région, et particulièrement de la succession de trois conditions :
* L'accumulation de matière organique, végétale essentiellement ;
* Sa maturation en hydrocarbures ;
* Son emprisonnement.
Ensuite, comme un gisement de pétrole est entraîné dans la tectonique des plaques, l’histoire peut sepoursuivre. Il peut être enfoui plus profondément et se pyrolyse (La pyrolyse est la décomposition d'un composé organique par la chaleur (sans flamme, pour éviter l'oxydation et la combustion) pour obtenir d'autres produits (gaz et matière) qu'il ne contenait pas) à nouveau, donnant un gisement de gaz naturel - on parle alors de « gaz thermogénique secondaire », par opposition au « gazthermogénique primaire » formé directement par pyrolyse du kérogène. Le gisement peut également fuir, et le pétrole migrer à nouveau, vers la surface ou un autre piège.
Il faut ainsi un concours de circonstances favorables pour que naisse un gisement de pétrole (ou de gaz), ce qui explique d’une part que seule une infime partie de la matière organique formée au cours des ères géologiques ait été transforméeen énergie fossile et, d’autre part, que ces précieuses ressources soient réparties de manière très disparate dans le monde.
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Accumulation de matière organique
En règle générale, la biosphère recycle la quasi-totalité des sous-produits et débris. Cependant, une petite minorité de la matière« morte » sédimente, c’est-à-dire qu’elle s'accumule par gravité et est enfouie au sein de la matière minérale, et dès lors coupée de la biosphère. Ce phénomène concerne des environnements particuliers, tels que les endroits confinés (milieux paraliques : lagunes, deltas…), surtout en milieu tropical et lors de périodes de réchauffement climatique intense (comme le silurien, le jurassique etle crétacé), où le volume de débris organiques excède la capacité de « recyclage » de l’écosystème local. C’est durant ces périodes que ces sédiments riches en matières organiques (surtout des lipides) s’accumulent.
Au fur et à mesure que des couches de sédiments se déposent au-dessus de cette strate riche en matières organiques, la « roche-mère » ou « roche-source », croît en température et en pression. Dansces conditions, la matière organique se transforme en kérogène, un « extrait sec » disséminé dans la roche sous forme de petits grumeaux. Si la température devient suffisante (le seuil est à au moins 50 °C, généralement plus selon la nature de la roche et du kérogène), et si le milieu est réducteur, le kérogène sera pyrolysé, extrêmement lentement.
LE CHARBON :
Le kérogène est la substanceintermédiaire entre la matière organique et les combustibles fossiles. Charbon, gaz et pétrole se sont formés à partir d'organismes vivants (algues, plancton, végétaux continentaux...) qui ont vécu au cours des temps géologiques (du Cambrien au Tertiaire).
Le charbon est un kérogène formé à partir de la dégradation de la matière organique des végétaux. Utilisé comme combustible dès le XIe siècle, sonextraction dans les mines a rendu possible la révolution industrielle au XIXe siècle. Depuis, il reste le combustible fossile le plus utilisé dans le monde. Le charbon est une roche riche en carbone résultant de la transformation de végétaux verts qui poussent en milieu continental ou littoral. Lorsqu’une grande quantité de débris issus de ces végétaux s’accumule dans une couche d’eau...
tracking img