Peuplement de la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Inégalité de peuplement

1) Exception française :

- Un pays faiblement peuplé :

Comme nous l’avons vu précédemment, la France est l’un des rares pays européens dont la croissance de la population reste majoritairement assurée par un solde naturel positif.
• Espace français apparaîtsous-peuplé si on le compare à des pays voisins.Cependant avec une densité moyenne de 112hab/km2, la France apparaît peu peuplée à coté de ces voisins (Belgique : 336, Pays-Bas : 446, Allemagne : 230, RU : 245hab/km2). Elle se présente à la 9eme position de l’UE ( 115hab/km2). Moyenne Européenne s’estime a 320 hab/km2.

2) Des contrastes se dessinent sur le territoire :- La population est aujourd’hui concentrée dans quelles régions. La répartition de la population sur territoire est la somme de nombreux facteurs d’ordre physique, historique et économique. Cependant, le relief accidenté de France et sa configuration en type d’espaces très hétérogènes à favorisé des foyers de peuplement ou des vides.L’observation de la carte des densités montre de très grands contrastes de peuplement. A l’exception de la région parisienne et des principaux Axes qui sont le plus souvent des vallés fluviales, zones les plus peuplées correspondent aux littoraux et aux frontières du Nord et de l’Est. Dans les Sud, la croissance des villes est plus récente, liée à la qualité du cadre de vie et au développement technopolitain.➢ La région Ile de France (912 hab./km2) concentre sur 2% du territoire presque 20% de la population soit ¾ de celle-ci.
➢ Trois aires de forts peuplements se dessinent : autour de Paris , dans le Nord et le Nord-est, de Lyon au littoral méditerranéen.( Les espaces du Nord, doivent leur densité élévée à la révolution industrielle)➢ Les littoraux où les ports ont favorisés le dvpt urbain (le tourisme ayant ajouté un plus)
➢ Les zones frontalières
➢ Les anciennes régions industrielles : Nord Pas de Calais, Lorraine…ont longtemps attiré la population
➢ La carte par anamorphose ( ?) montre que deux régions se détachent trèsnettement :
- L’île de France, qui écrase toutes les autres avec près d’un quart population française et une densité supérieure à 900hab/km2.
- Le Nord Pas de Calais, ancienne régions industrielle où les densités sont comparables aux pays voisins avec environ 320hab./km2.
A l’exception faite de l’île de France, du Nord Pas deCalais et de l’Alsace (209hab.km2). Seules ces trois régions connaissent une répartition homogène de la population sur le territoire. Ailleurs, les contrastes de peuplement sont très accusés à l’intérieur de l’espace régional (Lorraine, Rhône-Alpes, Provence Alpes- Cote d’Azur…)

A l’inverse certaines régions apparaissent comme « vide »,

En observant la carte ( des densités) on remarques queles zones à faibles densités sont les zones à l’écart des métropoles, au réseau urbain très lâche, qui correspondent à des petites villes sans dynamisme.
Depuis 1962, les contraste de peuplement ont augmentés. En général, plus on s’éloigne des villes, plus le développement s’accentue. La diagonales du « vide », la Bretagne intérieure et les marges occidentales du Bassin parisien sont dans ce cas.o L’intérieur de la
France est sous-peuplé. Il faut remarquer en particulier l’existence d’un grand « S » inversé qui prend la France en écharpe des Lands jusqu’aux Ardennes, par le massif et l’Est du Bassin Parisien. C’est la «  France du vide » ou la « diagonale aride ». On a ainsi un grand ensemble qui forme des Ardennes jusqu’aux...
tracking img