Peut'on parler de disparition de la classe ouvrière aujourd'hui en france ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on parler de disparition de la classe ouvrière en France aujourd’hui ?

Longtemps, notre société industrielle a été analysée en termes de classes sociales. Nous nous intéresserons, dans cette étude, à la classe ouvrière.

La classe ouvrière est apparue en France, au XIXème siècle, avec la Révolution Industrielle se caractérisant par le passage d’une économie rurale et artisanaleà une économie industrielle et capitaliste. Cette classe ouvrière connaîtra, durant les Trente Glorieuse (1945-1975), une croissance considérable de ses effectifs dans la population active.
La classe ouvrière, qui occupera donc une place prépondérante durant les Trente Glorieuses, est un terme qui désigne l’ensemble des individus qui exercent un métier classé dans la catégorie des ouvriers.Cette catégorie regroupe des personnes exerçantes un travail manuel et qui sont salariés, c’est-à-dire, d’après le concept marxiste, qui ne disposent pas des moyens de production. La classe ouvrière renvoie également au concept de classe sociale, qui désigne un groupe social dans une société où les membres se caractérisent par une position commune dans le processus de production, mais aussi parun mode de vie identique et un sentiment d’appartenance à ce groupe (« classe en soi » et « classe pour soi »).
Depuis la période des Trente Glorieuses, la situation économique et sociale de la France a profondément évolué. En effet, certains groupes socioprofessionnels ont vu leurs effectifs croître, tels que les cadres et professions intermédiaires, tandis que d’autres ont vu leurseffectifs diminuer : c’est le cas des ouvriers. Cependant, cette diminution du groupe ouvrier a-t-elle entraîné la disparition de cette classe sociale aujourd’hui en France ?
Pour tenter de résoudre cette problématique, nous verrons dans une première partie les éléments qui témoignent de la disparition de cette classe, puis, dans une seconde partie, nous verrons que la classe ouvrière est uneréalité sociale, et que sa disparition peut donc être nuancée.

Depuis la Révolution Industrielle, la classe ouvrière a connu de nombreuses modifications. En effet, que ce soit au niveau de son évolution numérique ou au niveau des mutations sociales, culturelles et économiques qu’elle a traversé, toutes ces modifications nous laisse croire à la disparition de cette classe.
Toutd’abord, pendant le Trente Glorieuses, les entreprises vont chercher l’amélioration de leurs gains de productivités par le biais d’une nouvelle organisation du travail. Celle-ci sera permise par la mise en place du taylorisme et du fordisme. La première méthode se base sur une décision du travail en tâches simples et répétitives. La seconde se base quant à elle sur la ligne de montage et la standardisationdes produits. Cette nouvelle organisation du travail nécessite donc un nombre important de main d’œuvres. Ainsi, à cette période, les ouvriers représentent une grande part de la population active.
Cependant, à partir des années 1962, on assiste au déclin de la classe ouvrière. En effet, en observant le document 2, graphique réalisé par l’INSEE représentant la structure de l’emploi par grandescatégories socioprofessionnelles, nous remarquons que les ouvriers, qui représentaient 40% de la population active en 1962, ne représentent plus que 24% de la population active en 2005, soit une baisse de 40% du nombre d’ouvriers en l’espace de quarante trois ans.
Toutefois, cette chute du nombre d’ouvriers n’est pas sans explication :
En effet, c’est aux alentours des années 1975 que l’onobserve, sur le graphique, le début de cette chute. Ce qui n’est étonnant, puisqu’en octobre 1973, a lieu le premier choc pétrolier. Ce terme de « choc » traduit une augmentation brutale et importante du prix du pétrole : son prix sera multiplié par quatre en 1973. Ainsi, les entreprises devant réduire les coûts de production, réduisent les coûts salariaux, une réorganisation des entreprises est...
tracking img