Peut-on avoir le droit de mentir?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (997 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET : Peut-on avoir le droit de mentir ?
Aide méthodologique ____________________________________________
1) Notions du programme de philosophie de terminale L auxquelles renvoie le sujet
Lesujet renvoie principalement aux notions suivantes : le droit, la justice, le devoir, la vérité.
Le sujet pouvant être traité sur le plan politique, il peut aussi renvoyer aux notions d’État et
deliberté.
Une référence classique sur ce sujet est le texte de Kant intitulé Sur un prétendu droit de mentir
par humanité.
2) Pièges et erreurs à éviter
Le sujet n’est ni « A-t-on le droit de mentir ?» ni « Peut-on mentir ? » mais « Peut-on avoir le
droit de mentir ? » La question « Peut-on mentir ? » reste cantonnée à la possibilité matérielle
ou empirique que nous avons de mentir. Le sujet «A-t-on le droit de mentir » invite à
distinguer d’un côté les cas où nous aurions le droit de mentir, de l’autre ceux où nous
n’aurions pas le droit. Le sujet « Peut-on avoir le droit de mentir ? »invite plutôt à
subordonner cette distinction de cas à une interrogation sur les raisons qui autorisent ou au
contraire interdisent le mensonge.
3) Les questions à se poser face au sujet
Laformulation sous-entend que nous ne pouvons pas avoir le droit de mentir. Cette idée
implicite doit être expliquée dans le devoir, soit dans l’introduction soit dans la première
partie : pourquoisupposons-nous couramment que le droit de mentir ne peut pas nous être
accordé, que ce soit sur le plan moral ou dans les domaines juridique et politique ?
Corrigé duprofesseur_____________________________________________
PROPOSITION DE PLAN DETAILLE
a) Introduction
Le mensonge, c’est-à-dire la dissimulation intentionnelle de la vérité, occupe une
place ambiguë dans les rapports moraux et politiques.Il semble en effet intolérable
en droit car l’autoriser, ce serait permettre de traiter l’autre comme un moyen
soustrait à l’exigence de sincérité requise par la moralité et la politique. En ce...
tracking img