Peut on concilier croissance et developpement durable ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
En France, la crise a entrainé une diminution de 3% des émissions de CO2 en un an. En effet, en période de crise et même de récession, les entreprises produisent beaucoup moins, importent et exportent en quantité moins abondante ce qui engendre en partie une baisse des émissions de CO2, de gaz à effet de serre (moins de transport, baisse de productivité des usines…).
Cependant les impactsnégatifs de la croissance économique ne cessent d’être dénoncés : réchauffement climatique, destruction de la biodiversité; et les conséquences de la production des richesses sont nombreuses, elles peuvent être dégagées « sous formes » d’externalités négatives ou bien d’externalités positives, mais elles présentent un coût élevé. De plus, tous les pays ne sont pas couverts par les besoins primaires (senourrir, se loger, avoir une éducation) puisque les pays dits « du sud » semblent subir les effets néfastes de la croissance économique intensive.
Il semble donc que notre model de croissance ne permette pas un développement conciliant la satisfaction des besoins des générations présentes et celle des générations à venir.
Peut-on alors permettre à la fois une diminution de la pauvreté, desinégalités et le préservation des ressources naturelles afin de pouvoir satisfaire durablement l’ensemble des besoins humains, sans que cela nuise aux générations à venir ? Autrement dit, dans quelle mesure la croissance économique peut être compatible avec le développement durable ?
Si l’augmentation des quantités produites engendre souvent une détérioration de l’environnement et ne permet pas uneréduction des inégalités économiques et sociales, la prise en compte des facteurs environnementaux dans le processus de production pourrait permettre une croissance économique favorable au développement durable.
Nous montrerons alors que le model de croissance économique intensive va à l’encontre des objectifs du développement durable. Cependant, nous soulignerons que la croissance économique et ledéveloppement durable sont deux aspects qui restent compatibles, et qui caractérisent en partie le processus du changement social.

La croissance économique a considérablement permis la satisfaction des besoins humains mais elle est jusqu’à présent, allée à l’encontre du développement durable, elle a engendré en effet une destruction des ressources naturelles et n’a pas permis la baisse desinégalités et le développement économique de nombreux pays.

Le model de la croissance économique intensive a engendré un coût lourd sur le plan environnemental.
Le système économique a en effet permis la satisfaction des besoins, mais il a cependant provoqué une détérioration croissante des ressources naturelles au point de compromettre l’accès au développement d’une partie de la populationmondiale et des générations futures. En effet la société dite de « consommation de masse » entraine une forte hausse de production et engendre ainsi l’augmentation de l’utilisation des ressources aussi bien renouvelables que non-renouvelables et aussi une augmentation de l’émission de gaz à effet de serre. Le mode de développement actuel est alors responsable de nombreux impacts négatifs tels que lechangement climatique, la déforestation, la désertification. L’utilisation d’énergies fossiles comme le pétrole et le gaz, sont des énergies limitées et non renouvelables et qui par leur combustion massive (automobiles, logements, usines) entraine une émission de gaz à effet de serre, ce qui nuit à la survie de notre planète et à son équilibre écologique.
De plus, les victimes de ces conséquencesrestent les pays les plus fragiles, c’est-à-dire, les pays en voie de développement.
En effet, les principaux pays pollueurs sont les plus riches, par exemple les Etats-Unis avec un PIB de 35000 dollars par habitant en moyenne, ont émis 19,7 tonnes de CO2 en 2003 et par habitant. Leur empreinte écologique, c’est-à-dire la surface nécessaire pour produire les ressources consommées par une...
tracking img