Peut on dire de la philosophie qu'elle est inutile ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2083 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro.
L'homme d'aujourd'hui a le besoin au quotidien que ses actes, ses pensées soient productives et efficaces. La philosophie elle, est connue pour sa prise de distance avec le monde, pour sa quête de sens. Cette distance fait que la philosophie depuis son apparition n'a cessé d'être l'objet d'un procès par ceux qui lui reproche de ne pas être un savoir expérimental. On ne peut prétendredéfinir la philosophie, on peut seulement supposer qu'elle est la rechercher abstraite de la vérité, dans ce cas on peut l'accuser d'être inutile. Si cette discipline s'avérerait être sans nécessité on peut se demander pour quelles raisons on l'aurait pratiquer sans discontinuité, c'est à dire de l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui. C'est pourquoi nous allons nous demander s'il est légitime à l'homme deréprouver l'utilité de la philosophie ? L'enjeu sera de démontrer dans un premier temps que la philosophie n'a aucune incidence sur la réalité. Puis dans un second temps nous verrons que la philosophie est une quête de savoir, de définitions. Elle éclaire l'existence de l'homme.

I,a.
Tout d'abord nous allons voir que la philosophie n'est pas utile à l'homme au sens propre du terme. En effet, ilest vrai que la philosophie n'a pas d'impact immédiat sur le réel. Elle n'est pas à proprement parler « utile ». L'utile est par définition quelque chose de bénéfique, qui rend un service. Comme vu dans l'introduction l'homme à le besoin que les choses lui soient productives. Donc que l'utilité des choses soit relative à leurs besoins. L'infirmière est utile si elle me soigne, ma voiture estutile si elle peut m'emmener là où je souhaite me rendre. Il en est de même pour le pain et l'eau par exemple. Pour survivre l'homme doit boire et manger. Tout ces actes peuvent donc prétendre à une utilité par les services qu'ils exercent. Dans cet optique, on peut facilement opposer la philosophie à la science ou bien même à la politique. La science peut affirmer être utile par les avancéestechnologiques qu'elle fait naitre. En effet, la science facilite la communication avec internet ou bien les moyens de transports, elle sauve également de nombreuse vis grâce à la découverte de vaccins. La science est donc utile à l'homme. Elle lui est même modulable. Ainsi les progrès scientifiques sont ressentis dans nos sociétés. De plus, la science évolue avec les besoins et les envies de l'homme,il l'a ressent donc comme utile puisque celle-ci lui rend des services. La philosophie elle n'a nullement ce pouvoir d'améliorer le réel ou même de le transformer. De plus la philosophie n'est nullement une science exacte et expérimentale. Elle se distingue donc de la science mais aussi de la politique. La philosophie n'a également pas le pouvoir d'action que possède la politique. En effet,celle-ci engendre des modifications dans nos sociétés, elle possède le don de pouvoir influencer très concrètement un pays ou un état. La politique est utile non seulement parce qu'elle applique des lois mais aussi parce qu'elle tend à amélioré le réel. Ces améliorations sont visibles, quantifiables et portent même un titre. Ainsi on peut savoir quel dispositif à était mis en place dans tel pays, oubien même quel est le taux de natalité dans tel nation. Contrairement à la politique, la philosophie n'est pas de l'ordre de l'action, elle ne peut prétendre appliquer des obligations de manières stricte dans la vie quotidienne. Elle ne délimite pas des frontières entre le bien et le mal, entre ce qui est juste et ce qui ne l'est pas. La philosophie ne s'inscrit pas ainsi dans le réel, et ne tendpas ainsi à parfaire la vie des hommes. Elle n'est pas donc pas de ce point de vue là « utile ».

I,b.
La science et la politique tendent donc à parfaire la vie des hommes, elles ont donc un but précis et déterminé qui répondent à une utilité. La philosophie n'étant elle même pas réellement définis n'a pas de but en soi. Elle vise certes des objectifs, des questions mais elle ne vise...
tracking img