Peut-on dire que le fanatisme est un véritable amour de la vérité ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on dire que le Fanatisme est un redoutable amour de la Vérité

Depuis très longtemps, le fanatisme sévit dans notre société, plus particulièrement le fanatisme associé aux religions car celles-ci ont provoqué depuis la nuit des temps des guerres et des oppositions féroces et celui associé aux doctrines politiques (les deux n'étant pas tellement différenciées dans certains cas). Dans ledictionnaire, le fanatisme est défini comme un «zèle aveugle et excessif apporté dans la défense d'une religion, d'une doctrine, d'une cause…».
Dans un sens premier, le fanatique était défini par un individu «qui se croit inspiré ou posséder par l'esprit de la divinité» ce qui a un sens pour expliquer le fanatisme religieux.
On peut dire que le fanatisme repose sur une forme de passion. Passioninconditionnelle de penser, passion de posséder la vérité, passion d'imposer sa propre vérité. La passion est un état affectif dont l'individu n'est pas le maître, un goût immodéré pour quelque chose qui domine la vie de l'individu qui l'éprouve ce qui fait penser que cet état n'est pas positif .
« ... Le fanatisme, ce redoutable amour de la vérité ». Cette formule d'Alain, tirée de sesDéfinitions à l'article Tolérance, qualifie un certain aspect du fanatisme. Mais elle soulève aussitôt une question, celle que pose expressément le libellé du sujet et qui semble contester l'affirmation d'Alain : amour ou peur de la vérité ?

Le fanatisme est il un redoutable amour de la vérité ?
« ... Le fanatisme, ce redoutable amour de la vérité ». Cette formule d'Alain,
tirée de ses Définitions àl'article Tolérance, qualifie un certain aspect du
fanatisme plutôt qu'elle n'entend le définir. Mais elle soulève aussitôt une
question, celle que pose expressément le libellé du sujet et qui semble
contester l'affirmation d'Alain : amour ou peur de la vérité ? Il est honnête
d'ailleurs de citer au moins le début de la définition qu'Alain donne lui-même
du terme à l'article Fanatisme : «Fureur d'esprit contre l'esprit. Il est
difficile d'accorder l'amour du vrai avec la recherche. Il est difficile de ne
pas haïr le doute dans les autres et en soi-même... » On aperçoit immédiatement
qu'Alain répondrait à l'auteur du sujet : le fanatisme est à la fois et
indissolublement amour et peur de la vérité. Si nous acceptons, sous bénéfice
d'inventaire, cette ambivalence de lanotion, pour parler comme les
psychanalystes, nous avons à expliquer comment elle est possible et comment elle
rend compte des traits fondamentaux qui la caractérisent. Il conviendra sans
doute enfin, si nous admettons également avec Alain, que » le fanatisme est le
mal humain », d'esquisser quelle attitude intellectuelle et morale l'homme doit
lui opposer pour s'en garder autant qu'il sepeut.
* * *

Originellement le fanatisme est un délire sacré, une sorte de transe extatique
particulière aux cérémonies de certaines divinités. De ce sens premier dérivent
deux aspects qu'on retrouve dans toute attitude qu'on appelle métaphoriquement
de ce nom. Il y a d'une part cet aspect pathologiquement passionnel, cette
absence de jugement et d'esprit critique qui fait proprementpenser à la folie.
Et d'autre part l'étymologie du mot rappelle l'indéniable côté mystique du
fanatique qui est absolument convaincu de la valeur incomparable de sa foi.
Commençons par une étude en quelque sorte extérieure du fanatisme qui le décrit
dans son comportement. Considéré ainsi du dehors, il semble que le propre du
fanatisme soit de ne pas savoir qu'il est fanatisme. Il seprésente non pas
comme une perspective possible parmi d'autres possibles sur le monde et sur les
hommes, car ce serait s'avouer relatif et nier par là son essence même, il se
donne comme certitude absolue. Le fanatique est un homme « engagé » au sens
plein du mot, c'est-à-dire qu'il s'est enrôlé au service d'une cause qu'on ne
saurait discuter. En d'autres termes, le fanatique se voue et se...
tracking img