Peut-on douter de tout?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
"Doutons même du doute " conseillait Anatole France pour réussir à combler notre besoin de certitude. Ce conseil certes surprenant, rejoint la pensée de plusieurs philosophes de Socrate à Nietzche. Mais est-il réalisable?

Ainsi nous pourrons nous demander s'il est possible de douter de tout . Pour cela, il faudra d'abord définir le sens de la question puis nous réfléchirons sur le fait qu'ilexiste des raisons de le penser et nous montrerons enfin ce que cela apporte à l'homme, voire à la société en général.
Douter de tout consiste à remettre en cause toutes nos certitudes ou tous ce que nous considérons comme vrai.: "Avons-nous les capacités de tout remettre en question ? Et si oui, quelles sont les conséquences ?

Pour se demander cela, nous admettons que nous croyons avoir descertitudes inébranlables ainsi que le fait que nous sommes des êtres capables de douter ou de penser. De plus on peut admettre que le philosophe pense à utiliser le doute radical pour tenter d'obtenir une réponse tendant vers la vérité.

Notre étude montrera l'importance du doute pour démontrer que si les certitudes réussissent le test du concept, alors elles sont véridiques ou, plusgénéralement, si le doute est applicable à toutes choses.

Ainsi nous nous demanderons successivement Quelles sont les raisons qui peuvent nous pousser à douter de tout ? Qu'est-ce qu'un tel doute peut nous apporter ?

Dans Méditations métaphysiques Descartes expose une méthode pour douter d'absolument tout. Pour lui, c'est le fruit d'une décision volontaire. En effet, déçu par l'enseignement prodigué parses maîtres, il décida de " s'appliquer sérieusement et avec liberté à détruire généralement toutes ses anciens opinions ", c'est-à-dire les jugements qu'il considérait comme vrais. Pour cela, il décide de soumettre toutes ses opinions à un doute systématique, même ce qui n'est pas d'une fausseté évidente. Cette pratique demande des conditions psychologiques particulières. Il faut dans un premiertemps avoir une certaine maturité : ainsi Descartes a attendu " d'atteindre un âge qui fut si mûr ", même si celle-ci varie selon l'individu. En outre, il faut être douté d'une grande patience, car c'est une entreprise " fort grande ".

Aussi l'esprit peut se relâcher en cours de route, c'est pourquoi Descartes nous propose l'hypothèse d'un " Malin Génie qui nous trompe ", qui correspond à uneméthode d'auto- persuation : puisque tout ce nous prenons pour vrai est faux, nous pouvons par conséquent n'avoir aucune certitude !

Cette pratique cartésienne requiert aussi des conditions sociales très particulières. En effet, une telle réflexion nécessite " une paisible solitude ",c'est-à-dire un isolement total

caractérisé par la solitude, la tranquillité d'esprit et surtout un reposintellectuel et affectif : il ne faut en aucun cas être dérangé par des " passions ".

A la vue des capacités exigées, il semble que n'importe quel individu, étant de nature décidée et volontaire, puisse reconsidérer ses certitudes. C'est d'ailleurs le cas des moines tibétains, qui acceptent l'isolement total pour s'interroger sur le sens global de la vie.

De surcroît, il existe de nombreuxarguments nous invitant à douter de tout.

Dans La Première Méditation, Descartes nous en propose quelques uns.

D'abord, nous pouvons douter des apparences. En effet, combien de fois n'avons - nous pas été trompé par nos cinq sens ? La science, par exemple, met en évidence cette " faiblesse " avec les illusions d'optique ou plus simplement avec le phénomène du mirage dans le désert.

Mais cesapparences peuvent aussi nous jouer des tours par le biais du rêve. En effet, il nous arrive de considérer nos songes comme la réalité ! Cette réaction est vérifiable grâce à notre comportement lorsque nous sommes en proie à de terribles cauchemars : sueurs, cris, débattements... Dans ce cas, n'avons-nous pas considéré comme vrai, ce qui n'était qu'illusion ?

D'un autre côté, nous pouvons...
tracking img