Peut-on douter de tout?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1815 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation philosophie

«  Peut-on douter de tout ? »

La préoccupation centrale du sujet est vraisemblablement ici la notion du doute dont on va devoir discuter du point de vue de son extrême. En effet le « tout » nous le confirme et nous amène à penser qu'il peut exister différents aspects du doute, ce qui sous entend que douter de tout est quelque chose qui ne va pas de soi. L' Homme a-t- il la possibilité de douter de tout? En quoi consiste le doute absolu et jusqu'où peut-il aller? On tentera d'expliquer ces phénomènes pour finalement se demander s'ils ne rencontrent pas tout de même des contradictions et des limites.

L' Homme étant un animal doté d'une conscience réfléchie qui lui permet de penser et d'avoir une raison, se voit attribué le pouvoir de douter. Le doutequi par définition est une attitude critique déterminé par l'incertitude est l'une des principales conditions de sa pensée. S'il n'avait pas la capacité de douter de ce qu'il peut percevoir , l'Homme ne pourrait pas utiliser sa raison et n'aurait pas la possibilité de libre arbitre .Or puisque que nous avons la chance de posséder ces vertus, il est non seulement en notre pouvoir de douter de toutmais c'est aussi quelque part un devoir moral de ne rien prendre comme acquis et d'exprimer un jugement vis à vis de l'ensemble de nos perceptions. Pourquoi ne pourrait-on pas douter de tout? La possibilité logique d'une entière remise en question montre d'ailleurs que tout n'est pas forcément établit, la réalité autant que la vérité. On distingue la réalité de la vérité car ces deux notionsdifférencient deux aspects du doute. On doute de la réalité quand on remet en question l'existence des choses considérées comme réelles. Qu'est ce qui me prouve par exemple que l'image du monde apporté par ma conscience est réelle? Comment la conscience peut-elle être certaine de la réalité extérieure? Le philosophe Berkeley a du entièrement remettre en cause cette réalité pour en est arrivée à uneexplication possible tirée du solipsisme, à savoir que la réalité extérieure n'existe pas , que tout vient de nous. On pourrait par exemple aussi se questionner sur la légitimité de nos perceptions. Peut-on faire confiance à nos sensations, nos perceptions? Dans ce cas il faut engager ses soupçons d'une part sur la réalité de nos perceptions, c'est à dire si elles existent vraiment, et d'autrepart sur leur authenticité en pensant que peut-être ces perceptions sont de fausses interprétations.Ce questionnement est de même valable pour tous les savoirs estimés« vrais » tels que ceux dictés par l'Encyclopédie par exemple ou encore les règles morales à adopter que l'on nous inculque dès la naissance et qu'on ne doit pas prendre automatiquement comme allant de soi. C'est finalement sequestionner sur le vrai et le faux ou même parfois le bien et le mal qui détermine une chose car on peut aussi tout a fait douter de l'influence positive ou négative de cette chose.

L'Homme a donc à priori la possibilité morale et rationnelle de douter de tout. Cependant cette action a souvent pour objectif la recherche d'une solution, d'une certitude car il est dans la nature humaine dechercher à tout comprendre. Certains philosophes sont pourtant arrivés au doute absolu. En quoi consiste ce doute traité jusqu'au paroxysme ?

La thèse du doute absolu est la philosophie sceptique .Le scepticisme est en fait un état de perpétuelle indécision face à des déclarations, des raisonnements contradictoires. Les sceptiques, en effet, démontrent à la fois la thèse et l'antithèse d'un sujet àl'aide d'arguments tout aussi légitimes et convaincants. Un exemple connu de cette réflexion est l'argument du bâton: « si vous niez l'existence du réel, nierez vous l'existence de ce bâton et du coup de bâton que je vous donne et la douleur que vous allez ressentir? On voit bien ici l'opposition entre à la fois le refus d'affirmer l'existence du bâton et le refus de nier la douleur qu'il...
tracking img