Peut on justifier une opinion ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on justifier une opinion ?

Définition de l’opinion :
L’opinion est un jugement subjectif sur quelque chose, qui s’accompagne de certitude. Mais c’est un jugement qui n’est pas tiré de façon nécessaire d’une connaissance antérieure. C’est à peu près un syllogisme dont la conclusion serait donnée mais pas les prémisses (majeure, mineure). Au contraire, une connaissance valable pour tous(objective), se donne avec un raisonnement qui tire de connaissances vraies des conséquences nécessaires.
Justifier une opinion, ce serait alors remonter aux prémisses, les retrouver, afin de démontrer par un raisonnement que la conclusion est effectivement juste. Juste signifie ici vrai, valide ou sensé.

Problématique : L’opinion se donne comme un jugement qui n’est qu’une conclusion. C’ est,dira Bachelard, une conclusion qui est « donnée ». Elle n’est donc pas autosuffisante, c’est-à-dire vraie par elle-même. Elle est une conclusion boiteuse qui exige la béquille du raisonnement pour être justifiée. Elle ne se donne pas avec son raisonnement. L’opinion est donc une affirmation qui prétend, d’emblée, se passer de raisonnement. Est-ce parce qu’un raisonnement la prouverait fausse, parcequ’elle est par essence injustifiable, parce qu’elle n’est pas du domaine de la vérité ? Dans ce cas est-il encore nécessaire de justifier une opinion ?

I Il est toujours possible de justifier une opinion

En effet, si c’est une conclusion, pourquoi ne pourrait-on pas remonter aux prémisses et prouver de ce fait sa validité ou sa fausseté, selon que ces prémisses sont des connaissancesvraies ou douteuses, et que le raisonnement est cohérent ou non ?
Pb : Si l’opinion fait appel à un raisonnement extérieur à elle-même, qui doit la justifier, ne risque-t-on pas d’avoir pour but la conservation à tout prix de l’opinion, en essayant de la rendre convaincante, et non la recherche de la vérité. Pour celui qui a une opinion, l’important serait de convaincre les autres, non de la prouver.Dans ce cas, l’on se heurte au problème de la mauvaise foi : on va pour justifier une opinion « faire feu de tout bois » , utiliser tous les arguments, de tous les sophismes possibles. Il devient impossible de montrer la justesse d’une opinion, car on quitte le domaine de la recherche de vérité.

II L’opinion a toujours tort.

D’où viennent alors les opinions ? L’on peut être pris d’un soupçon: ce ne serait pas un hasard si l’opinion se donne comme une conclusion subjective. L’opinion comme tournure d’esprit n’est pas recherche de la vérité, mais traduction en idées des besoins de l’homme.
Ex : un tel est raciste parce qu’il bien pratique de se sentir d’emblée supérieur à toute une catégorie de gens, sans avoir aucun mérite. Le besoin de supériorité se traduit par une thèse : il y ades races de différentes valeurs. Mais si l’on demande à cette personne de justifier son opinion, elle ne dira jamais « c’est parce qu’ainsi, je me sens supérieur ». Elle utilisera d’autres arguments.
Aussi l’opinion ne peut jamais se comparer à la connaissance objective. Elle ne peut jamais devenir connaissance objective. « L’opinion  », écrit Bachelard dans La formation de l’espritscientifique , « a en droit toujours tort. L’opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissance ». La connaissance scientifique, en revanche, peut être une connaissance objective, valide, justifiée, parce qu’elle est rigoureuse et construite et parce qu’elle est recherche active de la vérité, un questionnement : « Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse àune question. S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit ».
Chassée du domaine de la connaissance vraie, l’opinion est-elle par essence injustifiable ?

III Nous devons tenter de justifier nos opinions

Au livre VII de La République, Platon nous apprend, grâce à l’allégorie ou mythe de la caverne, que...
tracking img