Peut on ne pas être sois meme ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PEUT-ON NE PAS ETRE SOIS MEME ?

INTRODUCTION : Cette question nous montre la difficulté de ne pas être sois, mais montre aussi la possibilité de l’être, ce qui est totalement paradoxale. L’expression « moi-même » renvoie à la notion d’identité personnelle. Etre soi-même va de pair avec la connaissance de soi, la conscience d’être, impliquant la connaissance de nos sentiments, de nos désirs,de nos envies. On dit que l’on est soi uniquement par des représentations diverses, de nos actes de conscience ou d’actes accomplis. Cependant le langage courant peut nous montrer la complexité de cette expression : « j’étais hors de moi, je n’étais plus moi même » ou bien « je me suis surpris a... ». Cela montre que l’on peut être un autre moi, un autre soi.
Peut-on être soi même alors quenous pensons que non? Suis-je toujours moi-même ? Suis-je ce que j’ai conscience d’être ? Ne pas être soi-même ne pourrait-il pas être simplement une excuse ? Il est peut-être que l’expression « ne pas être sois » renvoie uniquement au manque de connaissance de soi ou à un inconscient psychique échappant à notre conscience.
Dans un premier temps, nous essayerons de savoir s’il est possibled’accéder a notre véritable soi-même. Dans un second, si un manque de connaissance de soi peut renvoyer au fait de ne pas être sois même. Puis nous terminerons par la possibilité d’être quelqu’un d’autre que moi-même.

I. Est-il possible d’accéder à son véritable soi ? Peut-on connaître tous nos désirs ? Pourquoi est il possible que nous nous surprenions nous même alors que nous pensons nous connaitre ?Ces différentes questions peuvent nous montrer qu’il est peut être possible qu’il existe en nous, en chacun des être humains une partie échappant à notre conscience, qui manipulerait nos actions, nos désirs, nos sentiments. Notre soi-même n’existerait alors pas vraiment, nous ne serions donc pas responsables de toutes nos conduites.
Selon le philosophe Freud Sigmund, la conscience n’est pas le toutde l’activité psychique. Il se produit des phénomènes en nous, dont nous n’avons pas conscience déterminant nos actes conscients. Nous pensons tout s’avoir de nous mais nous ne pouvons pas savoir pourquoi nous avons certains désirs, nous faisons des rêves étranges ou bien encore des comportements autres lorsque l’on est ivre (ou bien drogué). Cette partie de l’esprit humain Freud l’appelle l’ «inconscient » dont le lieu de toutes ces pulsions inconscientes est nommé le « ça ».
C’est pourquoi Freud dit qu’il existe des raisons aux conduites les plus déraisonnables, et un sens derrière les choses les plus insensés. On peut citer comme exemple les rêves. En effet, dans le rêve l’inconscient se dévoile un peu. Le rêve peut avoir deux dimensions, la première où le contenu est manifeste puisle deuxième que Freud nomme « le contenu latent », c'est-à-dire le caractère caché du rêve. Certaines pulsions refoulées deviennent des rêves codés (le plus souvent a caractère sexuel ou de meurtre). Cela montre que l’esprit humain peut cacher une part d’inconscient en lui.
L’ensemble de toutes les règles de vie que la société nous inculque, nous font refoulés sans cesse certaines actionsconsidéré comme « mauvaises » et les intériorisons au plus profond de nous. Notre inconscient est simplement le reflet d’une époque, selon les époques ce ne sont pas les mêmes choses qui sont censurés.
Nous ne sommes alors pas totalement maîtres de nous, de nos désirs : nous ne sommes alors pas ce que l’on a conscience d’être mais quelque chose d’autre.
II. Le fait de ne pas être soi même peut ilêtre renvoyé à un manque de connaissance de soi ? Pour répondre a cette question nous allons voir tout abord, qu’est-ce que la connaissance de soi ? Même si on ne se connait pas, on prétend être quelqu’un, quelque chose. Si je voudrai me décrire, je me poserais tout de suite la question « qui suis-je », ce que nous faisons naturellement. Je peux répondre à cette question par une identité...