Peut on ne pas savoir ce que l'on fait

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1962 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
le commandement d'un son qu'il décrit comme venant de l'intérieur de son esprit. Pour lui éviter la
prison, son avocat plaide la folie, ce qui reviendrait à reconnaître qu'il n'était pas responsable de ses
actes au moment des faits : qu'il ne savait pas ce qu'il faisait. Selon l'opinion générale, un acte édicté
sous l'emprise de la folie est un "acte gratuit" : n'ayant aucune justificationrationnelle, il entraîne la
non responsabilité de son auteur. Ainsi, selon la législation, un fou ne peut pas savoir ce qu'il fait.
Enfin, savoir signifie "comprendre la finalité de quelque chose". Ainsi, ne pas savoir ce que
l'on fait revient à se trouver dans l'impossibilité de prévoir le but de son action. Premier cas : dans la
perception humaine, le temps étant infiniment divisible, uneinfinité de possibilités s'ouvrent pour
chaque action. C'est pourquoi, indirectement, il est possible que le mouvement d'une plume ait
entraîné un tremblement de terre ou une guerre que la chute d'une pomme ait fait jaillir de la tête de
Newton la théorie de la gravitation universelle. Mais, un être humain qui a fait bouger une plume se
trouve dans l'impossibilité de suivre toutes les étapes duraisonnement jusqu'au tremblement de terre.
Donc, il ne sait pas ce qu'il fait. Deuxième cas : dans la tradition religieuse des peuples, les hommes
ne peuvent connaître les desseins des dieux. Par exemple, dans les livres prophétiques de l'ancien
testament, Dieu demande à Jonas d'aller prévenir les habitants de Ninive : "Jonas se mit en route,
mais pour fuir à Tarsis". Pourtant, malgré safuite sur un bateau et ses trois longues journées de
prières dans les entrailles d'un poisson, Jonas finit par obtempérer et se rendit à Ninive. Dans ce cas,
la volonté d'agir émane d'un être supérieur et la finalité de l'action est donc incompréhensible au
mortel choisi pour l'accomplir. Ce dernier ne peut donc pas savoir ce qu'il fait parce que sa condition
de mortel l'en empêche alors que,par définition, Dieu sait car Dieu est tout.
Ainsi, on en arrive à la conclusion qu'on peut ne pas savoir ce que l'on fait pour une cause
interne : la mémoire ; à cause du rapport intersubjectif : l'interprétation ; ou par une cause humaine :
l'incompréhension devant la volonté d'une puissance supérieure ou devant la multiplicité des
possibilités au niveau temporel.
Cependant, le principalreproche fait à la psychanalyse est relatif à la division, établie par
Freud, de la conscience en "ça" (ensemble des désirs refoulés), "moi" (zone de conflits entre le ça et le
surmoi) et "surmoi" (ensemble des interdits), alors que selon des philosophes tels que Descartes, la
conscience est unité (Seule existe une métaphysique de l'âme et tout ce qui n'en fait pas partie
s'explique de manièrephysiologique.): la conséquence directe à cela étant que la conscience connaît
ce qu'elle refoule car pour refouler quelque chose, elle doit nécessairement en détenir une
représentation. Donc, par exemple, si je fais un jeu de mots, j'en connais toujours la raison profonde.
Et en ce qui concerne le rêve, ne résulte-t-il pas simplement d'éléments de notre histoire personnelle
dont nous avonseu conscience à un moment ou à un autre ? Mais selon Sartre, "toute conscience
n'est pas connaissance", elle n'en demeure pas moins conscience car la logique des passions,
s'explique par la formule de Husserl : "toute conscience est intentionnalité". Si je ressens une émotion,
elle s'exprime toujours vis-à-vis de quelque chose. Par exemple, si j'ai peur, si j'aime ou si je regarde,
je visenécessairement quelque chose qui se trouve à l'extérieur de moi. Ainsi, tout ce qui existe est en
relation avec la conscience. Donc, l'inconscient n'existant pas, on peut toujours savoir ce que l'on fait
vis-à-vis de soi-même ou d'un objet car au fond, ce que l'on nomme "inconscient', n'est-ce pas
seulement de la mauvaise foi ? "On nomme bien inconscients ceux qui ne se posent aucune question...
tracking img