Peut-on parler d'un romantisme politique en france?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1594 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Venu d’Allemagne et d’Angleterre, succédant au siècle des Lumières et au classicisme de l’Ancien Régime, le mouvement romantique apparaît en France dans la première moitié du XIXe siècle, où il s’épanouit véritablement à partir des années 1815-1820. Il s’agit d’un courant profondément novateur, en rupture avec les règles académiques, esthétiquement révolutionnaire, et axé autour d’un certainsnombre de thématiques phares telles l’exaltation du sentiment, le culte du « moi » ou encore le lien avec la nature. Polymorphe, il devient rapidement une philosophie globale qui s’étend à de nombreux domaines, et notamment à la politique. Peut-on pourtant aller jusqu’à parler d’un romantisme politique en France ? Nous évoquerons dans un premier temps les origines historiques et révolutionnaires duRomantisme, avant d’en évoquer l’influence sur la vie politique française. Enfin, nous aborderons les limites de cette dimension politique.

I.Un Romantisme français qui apparaît en réaction à la Révolution de 1789 et à la chute de l’Empire: des origines politiques

1.L’origine historique et politique du mal du siècle

Au début du 19e siècle, les Romantiques sont en proie à un malaise socialet politique : incapables de se situer dans le présent médiocre et la société bloquée de la Restauration, ils se projettent dans un passé réinterprété et idéalisé. En effet, perte des repères sociaux, moraux, religieux après l’effondrement du cadre séculaire de l’Ancien Régime, qu’ils n’ont pas connu et qui stimule donc d’autant plus leur imaginaire. Cette perte de repères consécutive à laRévolution se double évidemment de celle causée par la chute de l’Empire en 1814, d’autant que parmi les romantiques qui ont connu l’Empire, beaucoup ont été des bonapartistes convaincus à l’instar de Victor Hugo.
Cette dimension historique du mal du siècle est décrite par Musset en 1836 dans Confession d’un enfant du siècle lorsqu’il déclare : « Toute la maladie du siècle présent vient de deux causes :le peuple, qui a passé par 1793 et par 1814, porte au cœur deux blessures. Tout ce qui était n’est plus, tout ce qui sera n’est pas encore ».

B)Un mouvement romantique qui prend position par rapport à l’héritage révolutionnaire

Un romantisme contre-révolutionnaire avant 1818

Les bouleversements rapides de la Révolution et de l’Empire succédant à plusieurs siècles d’un Ancien régimemarqué par une grande stabilité ébranlent et inquiètent les Romantiques, ce qui les pousse à adopter dans un premier temps des positions réactionnaires et monarchistes, d’autant qu’ils sont assez souvent issus de familles aristocratiques traumatisées et émigrées pendant les troubles révolutionnaires. Ils condamnent donc les Lumières qui ont conduit à cette Révolution et transcendent les images mystiquesassociées à la royauté comme la cérémonie du sacre, la ferveur catholique...
On a ainsi souvent parlé un peu abusivement de « romantisme de droite ». Ex : Chateaubriand, Nodier, Le Conservateur littéraire, journal des frères Hugo qui s’auto-déclare au service « du trone et de la littérature ».
Ainsi Balzac affirme-t-il avec justesse qu’au début de la Restauration « les royalistes sontromantiques, les libéraux sont classiques ».

Un romantisme qui se réclame ensuite de l’héritage révolutionnaire

Cependant la Restauration décoit vite toute une génération de jeunes ambitieux qui passent d’un extreme à l’autre en découvrant une certaine cohérence entre leur révolte esthétique et l’idéal révolutionnaire de liberté.
Et c’est avec la publication posthume en 1818 des Considérations surla révolution française de Mme de Stael, qui incite certains à voir dans le romantisme un renouvellement littéraire commandé par le renouvellement politique et social, que s’affirme véritablement l’émergence d’un romantisme révolutionnaire.

II.Un mouvement qui influence grandement la vie politique entre les années 1820 et 1848

A)La multiplication des cercles, des cénacles et des...
tracking img