Peut-on parler d'une renaissance flamande au xvème siècle ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XVème siècle, alors que l'Italie est en plein Quattrocento, les pays du Nord, pour leur part, ne participent pas à cette Renaissance italienne et leurs Arts restent imprégnés du Gothique, courant classé « médiéval » encore (alors que les italiens rentrent alors dans une période dite « moderne »). Le lien entre les deux régions est pourtant loin d'être rompu et de nombreux princes, marchands ouencore cardinaux italiens commandaient des œuvres à des artistes nord-européens et inversement. Il en est particulièrement le cas dans les anciens Pays-Bas, les Flandres(ce qui correspondrait aujourd'hui à l'actuelle Belgique). C'est en effet dans ce pays que les italiens aimaient le plus à commander des œuvres ou envoyer leurs élèves se former.
Cette importance des Flandres au XVème sièclepeut grandement s'expliquer par le déplacement, en 1416, de la cour de Philippe de Bourgogne dans le pays. Ce déplacement a alors engendré un retour des artistes natifs en Flandres mais aussi une importante arrivée des artistes de cours européens, donnant aux anciens Pays-Bas une nouvelle impulsion artistique. Une diversité locale nait alors, les traditions nationales se nouent avec le style Gothiquedit alors International. Des écoles se crées dans les villes de Tournai, Gand, Bruges ou Anvers. Des artistes tels que le Maître de Flémalle ou les Frères Van Eyck se sont alors imposés comme figures phares du XVème, inventant de nouvelles techniques, apportant à la peinture de nouvelles dimensions qui n'avaient pas encore été exploré...
Quelles sont donc les innovations que les flamands ont punous apporter ? S'agirait-il alors d'une Renaissance tardive des Flandres ?
Pour bien comprendre et conceptualiser les avancées flamandes du XVème siècle, nous verrons d'abord en quoi elles consistaient, ce que les peintres flamands ont pu apporter de révolutionnaire dans la conception de la peinture de l'époque. Nous verrons ensuite que, malgré toutes ces évolutions, il serait mal venu deparler d'une Renaissance à proprement dit et nous tâcherons d'expliquer avec précisions pourquoi. Enfin, nous verrons néanmoins, qu'à travers une évolution bien différente, les flamands finiront pourtant par rejoindre les italiens dans un mouvement anthropocentrique à la fin du siècle.

Les Flandres du XVème siècle n'ont évidemment pas acquis la notoriété que nous leur connaissons sans raisons. Ilest certain que des avancés fondamentales, ou plutôt devrions-nous dire des évolutions, ont eu lieu à cette époque et dans cette région du monde. Si fondamentales par ailleurs, qu'elles se sont propagées plus ou moins rapidement, parallèlement aux techniques italiennes de la Renaissance, dans toute l'Europe. Encore aujourd'hui, nous pouvons dire que ces techniques que nous allons décrire, influencenotre vision de l'Art et sa conception. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il est admis maintenant que c'est à cette époque que les flamands ont commencé (tout juste) leur « marche » vers l'Art que l'on appellerait alors « moderne ».
La plus connue et la plus répandue des innovations techniques reste bien évidemment la découverte de la peinture à l'huile du peintre Jan Van Eyck en 1410. Il aété montré aujourd'hui qu'en réalité, Van Eyck n'est pas à proprement dit le créateur de cette technique et qu'elle était déjà connue depuis bien longtemps, mais il garde néanmoins son statut d'avant-gardiste. En effet, c'est lui qui remit à jour cette technique oubliée, et, par ses recherches, nous pouvons même dire qu'il a réussit à améliorer les qualités de cette technique jamais vraimentexploitée jusque là. Il faut alors se demander qu'est-ce qu'est la peinture à l'huile ? Pourquoi Van Eyck a-t-il voulu changer sa base première pour peindre et pourquoi cette découverte a-t-elle révolutionné la peinture des siècles qui suivirent ?
Pour bien saisir l'enjeu de Van Eyck, il faut d'abord comprendre comment peignaient les peintres de son époque : loin d'acheter, comme nous aujourd'hui,...
tracking img