Peut-on rire de tout ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on rire de tout ?

De Platon à Descartes et encore aujourd’hui, nombre de philosophes ont tenté de définir l’humour en s'’interrogeant sur les mécanismes dedéclenchement du rire.
L'’humour et les mots d'’esprit ont toujours constitué une « soupape » par rapport à la répression étatique et sociétale, en rétablissant unecommunication contre l’'interdit de dire.
Molière et La Fontaine, à leur époque, ont usé de ce stratagème pour critiquer les mœoeurs, le clergé, et même la Cour duroi.
L’humour, banni de toutes les dictatures (interdiction de rire en Afghanistan pendant le talibanisme), reste résolument du côté de la liberté. Il est aussiune force de survie, de résistance : on n’est plus prisonnier de ce dont on sourit, ou du moins pas de la même manière, même si l’'humour n’'aide à vivre quel’'instant.(Sous les traits du moine borgne, dans « Le nom de la rose », on voit à quoi ressemblent ceux qui craignent le rire et le destin qui les attend).
Le rire estconsidéré aujourd’hui comme un véritable remède préventif à consommer sans modération. Il agit sur la peau, les os, la respiration en provoquant un massage des côtes. Ilaccélère le rythme cardiaque et la régénérescence tissulaire. C’'est également un anti dépresseur naturel et, par la production d'’endorphine (hormone du plaisir), permetd’évacuer le stress et l’'angoisse. Les services hospitaliers, en particulier pédiatriques, ont bien compris son aspect bénéfique sur les petits malades et ontlargement ouvert leurs portes au « rire médecin » ou à « Dr Clown ».
Le rire est indispensable à la vie, et Rabelais disait qu'’il était le propre de l’'homme.
tracking img