Peut on se connaitre soi meme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (917 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Cyclope : Etymologie : Le mot est une transcription du grec qui vient de (« la roue », « le cercle ») et de (« œil »), que l'on pourrait traduire par « œil rond ». Les Cyclopes sont présentés parHomère comme des "sauvages" dans l'acception grecque du terme, c'est-à-dire comme ceux qui vivent hors d'une cité et des lois, or « hors de la cité il n’y que les Dieux ou les Bêtes » et le cyclopeest vite classé dans la deuxième catégorie.
Polyphèmos, est « seul et loin de tous », « non semblable à un homme qui mange le pain » (symbole de l’homme civilisé). Il ne respecte pas les règles del'hospitalité et - surtout - ne craint pas les dieux et s'en vante auprès d'Ulysse et ses compagnons. Il est celui « qui n’obéit qu’à son âme ». L'étymologie du mot Cyclope - l'œil rond - mais aussicertaines interprétations des textes antiques ont permis de développer une thèse selon laquelle les Cyclopes personnifieraient les volcans.
Un vers d'Horace, à ce sujet, est troublant et on peut croire yvoir la terre qui tremble et les volcans qui s'éveillent :
« les Grâces décentes, unies aux Nymphes, frappent la terre d'un pied alterné, tandis que l'ardent Vulcanus allume les sombres forges desCyclopes. » (Livre 1, Ode 4 [pic])
L'anthropophagie relatée par Homère serait alors les traces de sacrifices ; les compagnons d'Ulysse auraient été précipités dans les cratères (Od, 09 [pic]).

Avecleur seul œil au milieu du front, les Cyclopes ont été perçus comme la représentation des forces obscures, instinctives et passionnelles non endiguées par la connaissance et le raisonnement del’esprit. Puissances de nature volcanique et souterraine, on leur oppose les énergies lumineuses ou solaires

Origine :
Une autre source possible des légendes sur les cyclopes pourrait être la présence decrânes préhistoriques de proto-éléphants ou de mammouths trouvés par les Grecs en Crète (on en découvre encore aujourd'hui). La large cavité nasale (pour la trompe) qui est très visible au centre...
tracking img